Ecoutez Radio Sputnik
    Dmitri Iaroch

    Gay Pride à Kiev: les ultranationalistes promettent de saper la marche

    © AFP 2017 Yury Kirnichny
    International
    URL courte
    141796306

    Selon le chef du mouvement Pravy Sektor, Dmitri Iaroch, Kiev doit cesser de vénérer l'Occident et l'Union européenne qui imposent l'idéologie LGBT à l'Ukraine.

    Le chef du mouvement ultranationaliste ukrainien Pravy Sektor (Secteur droit) Dmitri Iaroch a promis jeudi de saper la Marche des fiertés lesbiennes, gaies, bi et trans programmée à Kiev pour le 6 juin prochain. 

    "Les représentants du mouvement politique et militaire Pravy Sektor seront obligés d'empêcher la réalisation des projets des destructeurs des valeurs familiales, de la morale et de l'image traditionnelle des humains. Nous avons déjà assez de travail, mais cette situation nous fait lutter contre ce fléau", a indiqué M.Iaroch sur Facebook.

    «ПРАВИЙ СЕКТОР» НА ЗАХИСТІ ПРАВДИ І СІМЕЙНИХ ЦІННОСТЕЙЗараз, під час війни з Москвою, мене менш за все турбують люди з…

    Posted by Дмитро Ярош on 4 Июнь 2015 г.

    "Les organisations LGBT affirment être défendre les victimes innocentes de l'homophobie. Mais elles cherchent en fait à promouvoir une idéologie très agressive qui ne tolère aucune remise en cause de ses dogmes", a ajouté M.Iaroch. 

    Selon lui, les Ukrainiens sont assez conservateurs et la plupart d'entre eux considèrent l'homosexualité comme un peché et un handicap psychique.

    Les représentants de Pravy Sektor ont appelé mardi le maire de Kiev Vitaly Klitschko à annuler la Gay Pride. M.Klitschko a de son côté exhorté les organisateurs de la marche de la reporter à plus tard "en raison de la guerre qui continue dans l'est de l'Ukraine".

    D'après le porte-parole de Pravy Sektor Artem Skoropadski, de nombreux volontaires du mouvement participent actuellement au conflit militaire dans le Donbass, mais le mouvement compte assez de membres disponibles à Kiev. M.Skoropadski a également estimé que d'autres organisations de droite, entre autres le bataillon de l'Organisation des nationalistes ukrainiens OUN, le régiment Azov et le mouvement Svoboda (Liberté) s'opposeraient aussi à la tenue de la Pride. 

    M.Iaroch a en outre accusé l'Occident d'être impliqué dans l'organisation de la Marche des fiertés. "L'Occident finance des organisations et programmes dans ce domaine et exerce des pressions sur le pouvoir de Kiev pour le forcer à promouvoir l'idéologie LGBT", s'indigne-t-il.

    "Nous devons rechercher une alliance avant tout avec nos voisins en Europe de l'Est – la Pologne, la Roumanie et les pays baltes — au lieu de vénérer l'Union européenne, ce colosse aux pieds d'argile", a conclu M.Iaroch.

    Le mouvement ukrainien Pravy Sektor (Secteur droit) réunit des nationalistes radicaux. Au début de 2014, ses membres ont participé aux affrontements avec la police et à l'occupation de bâtiments administratifs à Kiev et dans d'autres villes du pays dans le sillage de la contestation populaire qui a fini par renverser le président Viktor Ianoukovitch. Ils ont également pris part aux combats avec les brigades indépendantistes des républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk.

    En novembre 2014, la Russie a placé Secteur droit sur la liste des organisations terroristes. Dmitri Iaroch fait l'objet de poursuites pénales en Russie pour appels aux activités terroristes.

    Lire aussi:

    Ukraine: un leader ultranationaliste conseiller du chef des armées
    Rapport d’Amnesty sur la torture: l’UE doit cesser de soutenir Kiev
    Kiev: les ultranationalistes rassemblés devant l'administration présidentielle
    Tags:
    LGBT, Gay Pride, Secteur droit, Dmitri Iaroch, Kiev, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik