Ecoutez Radio Sputnik
    François Fillon

    Fillon: Washington embarque l'Europe dans une croisade contre la Russie

    © Sputnik . Alexei Druzhinin
    International
    URL courte
    141942

    L'ancien premier ministre français estime que l’Europe a perdu son indépendance et que les Etats-Unis mènent une politique qui va à l’encontre des intérêts européens.

    François Fillon, député de Paris et ancien premier ministre français, a critiqué mercredi l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et les Etats-Unis (TTIP) en déclarant que l'Europe a perdu son indépendance, lors du talk-show "Bourdin Direct" sur la chaîne BFM TV.

    "Aujourd'hui l'Europe n'est pas indépendante. Les Etats-Unis empiètent en permanence sur la vie des pays européens. Les Etats-Unis font pression sur l'Allemagne pour que l'Allemagne le fasse à son tour sur la Grèce et qu'on trouve un compromis avec la Grèce. Les services de renseignement allemands espionnent la France pas pour son compte, mais pour le compte des Etats-Unis", a déclaré M.Fillon.

    "Les Etats-Unis nous embarquent dans une croisade contre la Russie qui est contre les intérêts de l’Europe. Les Etats-Unis mènent une politique au Proche-Orient qui est extraordinairement dangereuse pour nous", a-t-il ajouté.

    Selon lui, l'Union européenne donne malgré tout son accord, alors qu'elle devrait au contraire adopter une position indépendante.

    Quant au traité de Partenariat transatlantique sur le commerce et l'investissement (TTIP), M. Fillon a affirmé être contre la signature de cet accord dans son état actuel.

     

    Lire aussi:

    Les Etats-Unis menacent de déployer des missiles terrestres en Europe
    L'Europe ne pourra se faire sans la Russie
    Partenariat transpacifique: l'accord menacé par le "secret et la corruption"
    Tags:
    Traité de partenariat transatlantique de commerce et d'investissement (TTIP), François Fillon, Proche-Orient, Europe, Grèce, Paris, France, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik