International
URL courte
2216
S'abonner

David Anderson, un consultant indépendant chargé de faire le point sur les lois anti-terroristes en Grande-Bretagne, a reçu l’appui de la secrétaire d’Etats à l’Intérieur. Theresa May, « le gouvernement doit scrupuleusement considérer ces propositions ».

« La collecte des données est utile. Sans la collecte des données on aurait été moins protégés », a expliqué M. Anderson à Sky News, en précisant qu’il vaudrait mieux modifier la législation actuelle car « personne ne la comprend ».

« Il est impossible de garder l’équilibre entre le droit à la vie privée et la sécurité. Nous sommes donc obligés de prendre en considération que les menaces auxquelles notre pays est exposé sont considérables », a souligné la chef du Département de l’Intérieur.
Selon Mme May, la Grande Bretagne est menacée non seulement par le terrorisme mais aussi par l’espionnage industriel, militaire et la criminalité organisée.
« Face à ces menaces, nous devons transférer aux agences, dont le but principal est de nous protéger, les pouvoirs qu’il leur faut pour faire bien leur travail » a expliqué la secrétaire.
Elle a rappelé que le projet de loi nommé « antiterroriste » sera publié à l’automne prochain.
«  Il est indispensable que ce projet entre en vigueur avant la fin de l’année 2016 », a-t-elle conclu.

Lire aussi:

Espionnage US: les Européens et Américains ont des craintes
Le scandale d’espionnage américain continue
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
Un Bordelais poignardé au cœur en pleine rue pour avoir demandé à des jeunes de ne pas uriner sur un mur
Tags:
droit à la vie privée, vie privée, contre-espionnage, David Anderson, Theresa May, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook