Ecoutez Radio Sputnik
    Congrès américain

    USA: le Congrès pousse le président à fournir des armes létales à Kiev

    © Sputnik . Eduard Pesov
    International
    URL courte
    Livraison d'armes à l'Ukraine (65)
    61079

    L’administration Obama est critiquée par certains qui jugent trop faible la réponse des Etats-Unis au comportement de la Russie envers l'Ukraine.

    Le Congrès américain a apporté au projet de loi sur le budget militaire des Etats-Unis des amendements prévoyant des livraisons d'armes létales en Ukraine, rapporte le New York Times (NYT).

    Selon le journal, les amendements, proposés par le Sénat, prévoient le transfert à Kiev de lance-missiles antichars, de mortiers, de lance-grenades et de munitions. Des mesures similaires ont été approuvées par la chambre des Représentants du Congrès.

    Washington accorde déjà à Kiev une assistance militaire, en lui fournissant du matériel non létal, la Maison Blanche s'opposant aux livraisons d'armes offensives en Ukraine, craignant l'escalade ultérieure du conflit dans le Donbass. 

    Kiev mène depuis le 15 avril 2014 une opération militaire d'envergure en vue de réprimer la révolte qui a éclaté dans le Donbass suite au coup d'Etat de février 2014. Selon les dernières données des Nations unies, ce conflit a déjà fait près de 6.500 morts. Les autorités de Kiev, les Etats-Unis et l'UE accusent la Russie de s'ingérer dans les affaires intérieures de l'Ukraine. Moscou a déclaré à maintes reprises qu'elle n'était pas partie prenante au conflit, n'était aucunement impliquée dans les événements en cours dans le sud-est de ce pays et souhaitait que l'Ukraine règle au plus vite sa crise politique, économique et sociale.

    Dossier:
    Livraison d'armes à l'Ukraine (65)

    Lire aussi:

    Iatseniouk: l'Ukraine a besoin de l'argent et des armes US
    Breedlove: livrer des armes à Kiev pourrait destabiliser l'Ukraine
    Ukraine: Obama s'abstient de livrer des armes défensives létales
    Trump menace d'«effacer» l'Iran en cas d'attaque contre les USA
    Tags:
    Barack Obama, États-Unis, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik