International
URL courte
0421
S'abonner

Il y a de fortes chances pour que le Parti populaire danois obtienne un score historique lors des prochaines élections législatives, selon les médias scandinaves.

La popularité de ce parti a augmenté de 12,3% à 18%, selon les sondages. Son chef, Kristian Thulesen Dahl, est plus focalisé sur la protection des frontières danoises que sur le problème des migrants. Il considère également qu'il faut diminuer la dépendance du Danemark à l'égard de l'Union Européenne.

M. Dahl estime néanmoins qu'il faut limiter l'accès des migrants musulmans au Danemark et ne leur donner que des titres de séjours temporaires, car les citoyens danois ne doivent pas pâtir du chômage.

Dans la mesure où la Commission européenne veut mettre en place un système contraignant de quotas qui obligerait chaque pays à accueillir un certain nombre de migrants, le Parti populaire danois pourrait durcir sa position sur ce sujet.

Récemment, un des membres de ce parti, Søren Krarup, a déclaré que l'Union européenne était responsable de la crise en Ukraine. Son homologue Søren Espersen a pour sa part souligné qu'il fallait respecter les résultats du référendum en Crimée.

Concernant le reste de l'échiquier politique, vu que le parti de gauche et que son candidat Lars Løkke ont vu leur popularité s'effondrer.

Lire aussi:

Zemmour détourné en Zob: une présentatrice de France Inter se moque et provoque un tollé
Les talibans conseillent «au jeune Président français» de «ne pas être trop impulsif»
Fabrice Di Vizio raccroche: «On est arrivés à un niveau de haine sociale que je ne sais plus gérer»
Avec Zemmour probable candidat, la présidentielle 2022, à droite toute?
Tags:
Danemark
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook