International
URL courte
10241
S'abonner

La justice indonésienne a rejeté le dernier recours en grâce du Français Serge Atlaoui, condamné à mort pour trafic de drogue.

La Cour administrative de Jakarta a rejeté lundi le dernier recours déposé par Serge Atlaoui, condamné à mort pour trafic de drogue en Indonésie, annonce le quotidien The Jakarta Post.

"Nous rejetons le recours du demandeur", a déclaré le président de la juridiction, confirmant la décision prise en première instance et ainsi le refus d’examiner cette affaire au fond.

Il était initialement prévu que Serge Atlaoui soit exécuté le 29 avril avec huit autres condamnés à mort pour trafic de drogue dans le cadre d’affaires distinctes —deux Australiens, un Brésilien, quatre Africains et un Indonésien-, mais son nom avait été retiré de la liste au dernier moment.

Les autorités indonésiennes avaient effectué cette démarche sur fond de pressions diplomatiques françaises.

Le procureur général d'Indonésie Muhammad Prasetyo a justifié les exécutions, déclarant que son pays était confronté à une "guerre contre les horribles crimes liés à la drogue", qui menacent selon lui "la survie de la nation".

L'Indonésie est l'un des pays qui applique la législation la plus stricte au monde en matière de stupéfiants. Le pays se déclare en "état d'urgence" avec quatre millions de toxicomanes pour une population de 212 millions de personnes. Le trafic de drogue y est puni aussi sévèrement que les pires assassinats ou attentats.

Lire aussi:

Serge Atlaoui: Paris convoque l’ambassadeur d’Indonésie
Serge Atlaoui: l'Indonésie donne l'ordre de préparer l'exécution
En direct: une forte explosion se produit à Madrid, au moins trois morts - vidéos
Covid-19: «si le vaccin ne fonctionne pas, on n’a pas de plan B», estime une virologue
Tags:
drogue, tribunal de Jakarta, Serge Atlaoui, Indonésie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook