International
URL courte
151042
S'abonner

Une nouvelle action de protestation massive se déroule à présent dans la capitale arménienne, selon les réseaux sociaux.

La capitale arménienne Erevan est actuellement le théâtre d'une nouvelle manifestation antigouvernementale massive, dont la tenue a été annoncée au préalable sur internet, rapportent les médias locaux. 

On a appris ce matin, de sources officielles, que quelque 237 personnes qui protestaient la veille à Erevan contre l’augmentation des tarifs de l’électricité avaient été interpellées par la police anti-émeutes à l’issue de la plus grande manifestation antigouvernementale de ces dernières années.

Selon Armen Malkhassian, porte-parole du ministère arménien de l’Intérieur, les policiers ont confisqué aux manifestants des couteaux, des massues, des casse-têtes et des barres de métal. Le responsable a indiqué que les manifestants interpellés risquent jusqu’à un an de prison s’ils sont reconnus coupables. 

Lundi soir, environ 4.000 personnes s’étaient réunies devant le palais présidentiel et quelques centaines avaient décidé d’y passer la nuit pour protester contre la décision du gouvernement du président Serge Sarksian d’augmenter le prix de l’électricité dans cette ex-république soviétique du Caucase du Sud. Les protestataires accusent les autorités de les pousser vers la pauvreté en augmentant le prix de l'électricité dans cette ex-république soviétique du Caucase du Nord. 

"On observe un mécontentement social en Arménie dont les citoyens ont formulé nettement leurs revendications auxquelles ils tiennent toujours. Il n'en est pas cependant moins vrai que certaines forces prétendent y voir des processus politiques. Il est difficile de dire qui se tient derrière tout cela, mais il est parfaitement évident que certaines agences d'information ukrainiennes veulent y voir des partisans du Maïdan ou des organisateurs du Maïdan arménien", a déclaré à Sputnik le politologue arménien Grant Melik-Chakhnazarian, directeur du centre analytique Voskanapat. 

L'Arménie a décidé en 2013 de renoncer à un rapprochement économique avec l'Union européenne, préférant intégrer à la place la zone de libre-échange entre la Russie, la Biélorussie et le Kazakhstan, qui s'est transformée le 1er janvier en Union économique eurasiatique à laquelle participe également le Kirghizstan.

Lire aussi:

Manifestation en Arménie: 237 interpellations
Arménie: manifestation à Erevan contre la hausse des tarifs de l'électricité
Un chien protège un garçon de trois ans perdu dans les bois
Il vient de braquer un McDonald’s mais ne s’attendait pas à tomber sur ce genre de clients
Tags:
Serge Sargsian, Grant Melik-Chakhnazarian, Erevan, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook