Ecoutez Radio Sputnik
    Marine Le Pen

    Mistral: Paris saborde son industrie navale, selon Marine Le Pen

    © AP Photo / Jacques Brinon
    International
    URL courte
    16732

    D'après la présidente du Front national, la mer doit être considérée non pas comme une barrière, mais comme un pont pour le développement économique.

    La France aurait besoin de développer son industrie dans le secteur de la construction navale, et le pays ne fait que se nuire à soi-même en refusant de livrer les navires de classe Mistral à la Russie, a déclaré la présidente du Front national Marine Le Pen lors d'une conférence de presse à Nanterre.

    "En construction navale, nous nous tirons une balle dans le pied en piétinant des contrats comme les Mistral russes", a indiqué Mme Le Pen sur sa page Twitter.

    Rosoboronexport et le constructeur naval français DCNS/STX  ont signé un contrat en 2011 prévoyant la livraison des deux porte-hélicoptères de classe Mistral pour la Marine russe. La France aurait dû livrer le premier des deux navires, "Vladivostok", en novembre 2014, mais elle a été suspendue par le président Hollande sine die au motif que les conditions "n'étaient pas réunies" en raison de la crise ukrainienne. Le premier ministre français Manuel Valls a déclaré que la vente des navires ne peut pas encore être considérée comme un "échec". Cependant, la Russie est train d'attendre soit les navires soit le remboursement de l'argent versé.

    Lire aussi:

    Saga des Mistral: Dassault propose un "plan B" à Moscou
    Tags:
    porte-hélicoptères, STX France, DCNS, Rosoboronexport, Marine Le Pen, Manuel Valls, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik