International
URL courte
7137
S'abonner

Le premier ministre a justifié la hausse des tarifs de l'électricité.

Les autorités arméniennes ne reviendront pas sur leur décision d'augmenter les prix de l'électricité, qui a déclenché des protestations de masse, a déclaré le premier ministre du pays Ovik Abraamian.

Il a justifié la hausse des tarifs notamment par la dévaluation de 20% de la monnaie nationale, le dram, ainsi que par les volumes insuffisants de l'énergie générée par les centrales hydrauliques.

Dans le même temps, M.Abraamian a fait savoir que les autorités avaient pris la décision d'augmenter les subventions versées à 105.000 familles dans le besoin afin de les aider à payer leur facture d’électricité.

La hausse annoncée des tarifs de 16,7% a provoqué une série de manifestations dans le centre de la capitale arménienne, Erevan. La contestation s'est ensuite propagée à d'autres villes du pays.

Protestations à Erevan
© Photo / Twitter / Ar_Avetisyan
A Erevan, la police a eu recours aux canons à eau pour disperser les protestataires en marche vers la résidence présidentielle. Plus de 200 personnes ont été interpellées puis relâchées.

Le 23 juin, les manifestants ont refusé de rencontrer le président du pays Serge Sargsian. Mercredi, ils ont érigé des barricades sur l'avenue du maréchal Bagramian à Erevan.

Lire aussi:

Arménie: les manifestations se poursuivent à Erevan
Arménie: nouvelles manifestations massives à Erevan
Arménie: manifestation à Erevan contre la hausse des tarifs de l'électricité
Ces 17 millions de Français seront prioritaires pour obtenir le vaccin anti-Covid
Tags:
électricité, énergie, manifestation, protestations, Ovik Abraamian, Erevan, Arménie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook