Ecoutez Radio Sputnik
    Les combattants de l'EI

    Syrie: au moins 120 civils tués par l’EI à Kobané

    © Sputnik . Militant website
    International
    URL courte
    L'Etat islamique (2014) (1131)
    2214
    S'abonner

    Au moins 120 civils ont été tués par le groupe Etat islamique à Kobané depuis le lancement jeudi de son offensive surprise contre cette ville syrienne à la frontière turque, rapporte une ONG vendredi.

    "Selon des sources médicales et des résidents dans la ville de Kobané, 120 civils ont été exécutés par l'EI dans leurs maisons, tués par les roquettes du groupe ou par ses tireurs embusqués", indique le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Rami Abdel Rahmane.

    A cela s'ajoutent 26 civils exécutés jeudi dans un village proche de Kobané. Des corps de civils, dont des femmes et des enfants, ont été retrouvés dans les maisons, beaucoup d'autres dans les rues.

    "Les personnes mortes et disparues se comptent par centaines. Même parmi nos amis, on compte environ 100 disparus. Un village a été complètement exterminé. C'était une attaque méticuleusement planifiée. Une voiture piégée a explosé à proximité du poste-frontière de Mursitpinar, suivie par d'autres voitures avec des djihadistes qui tiraient sur tout ce qui bougeait. Les islamistes ont en outre perpétré des attentats-suicides", a déclaré à l'agence Sputnik un journaliste syrien témoin de l'attaque, Barzan Iso.

    L'assaut de Kobané a constitué une attaque surprise. Elle a révélé la nécessité d'un contrôle renforcé du territoire libéré des djihadistes et de la création de services spéciaux, dont Kobané est dépourvu. Selon le commandement du groupe Burkan al Firat, qui coordonne la lutte contre l'EI, l'attaque a été entreprise afin de stopper l'avancée des groupes d'autodéfense vers Raqqa, bastion de l'organisation djihadiste.

    Kobané n'est pas la seule ville convoitée par Daech. Après plusieurs semaines de combats, les djihadistes ont gagné le contrôle de deux quartiers à Hassaké, situé dans le nord-est du pays. Les combattants de l'Etat islamique ont parallèlement lancé une offensive contre la ville de Deraa, dans le sud du pays. Ces attaques interviennent après une série de revers de l'EI contre l'armée gouvernementale syrienne et contre les forces kurdes. Elles constituent une tentative de reprendre l'initiative après avoir perdu du terrain face aux milices kurdes dans la province de Raqqa.

    Dossier:
    L'Etat islamique (2014) (1131)

    Lire aussi:

    Etat islamique: mort du principal chef recruteur
    L'Etat islamique met en circulation sa propre monnaie
    Syrie: l'Etat islamique a miné le site antique de Palmyre
    Lutte contre l'EI: Londres enverra 125 instructeurs supplémentaires en Irak
    Tags:
    attentat, terrorisme, Etat islamique, Barzan Iso, Rami Abdel Rahmane, Kobané, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik