International
URL courte
Crise migratoire (789)
1202
S'abonner

Confrontés au problème des migrations illégales, Vienne, Budapest et Belgrade s'entendent sur un suivi coordonné de leurs frontières.

Les ministres de l'Intérieur de l'Autriche, de la Hongrie et de la Serbie, Johanna Mikl-Leitner, Sándor Pintér et Nebojsa Stefanovic, ont signé à Budapest un mémorandum de compréhension mutuelle en vue de renforcer la coopération sur le problème des migrants.

L'agence Chine Nouvelle rapporte mercredi que les ministres se sont entendus sur une coopération tripartite en matière de contrôle aux frontières et de lutte contre la traite des humains. A ces fins, des patrouilles conjointes seront organisées le long des frontières serbo-hongroise et serbo-macédonienne, et un groupe d'enquête commun sera mis en place.

Lors d'une conférence de presse tripartite, le ministre hongrois de l'Intérieur Sándor Pintér a indiqué que quelque 67.000 personnes avaient demandé cette année le statut de réfugié dans son pays, alors que de nombreux migrants ne pouvaient être hébergés que sous tentes ou dans des conteneurs spécialement aménagés.

La ministre autrichienne de l'Intérieur Johanna Mikl-Leitner a déclaré pour sa part que plus de 40.000 migrants avaient besoin d'un hébergement en Autriche, et que leur nombre augmenterait jusqu'à 70.000 d'ici la fin de l'année en cours.

Selon le ministre serbe de l'Intérieur Nebojsa Stefanovic, le nombre de migrants traversant la Serbie a triplé, voire quadruplé par rapport à l'année précédente, et à présent, le nombre de migrants se trouvant en Serbie dépasse les 220.000 personnes.

Le premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré auparavant que son pays subissait cette année l'invasion la plus massive de migrants, dont la majorité écrasante ne restait que provisoirement sur le territoire de la Hongrie, avant d'aller s'installer en Autriche ou en Allemagne, où les allocations sociales étaient beaucoup plus importantes et où de grandes communautés musulmanes existaient.

Dossier:
Crise migratoire (789)

Lire aussi:

Hongrie: construction d’une barrière anti-migrants à la frontière avec la Serbie
Migrants: l'Estonie indignée par les quotas de l’UE
Médias italiens: le mécanisme des quotas de migrants "douteux"
Tags:
Viktor Orban, Nebojsa Stefanovic, Sándor Pintér, Johanna Mikl-Leitner, Budapest, Hongrie, Serbie, Autriche
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik