International
URL courte
7236
S'abonner

Une éventuelle frappe militaire contre les sites nucléaires de l'Iran ne présenterait qu'une solution provisoire du problème, selon le ministre américain de la Défense.

Une éventuelle frappe militaire contre les sites nucléaires de l'Iran ne fera que retarder le programme nucléaire du pays, a déclaré Ashton Carter, secrétaire américain à la Défense.

Selon lui, bien que les Etats-Unis continuent d'examiner la possibilité d'une opération militaire à l'encontre de l'Iran afin d'empêcher Téhéran de se doter de l’arme nucléaire, une frappe ne fera que retarder le programme, sans toutefois priver l'Iran de la possibilité d'y revenir avec le temps.

Le général Martin Dempsey, chef d'état-major américain, a indiqué que le recours aux bombes de grande puissance afin de détruire des sites souterrains bien protégés ne constituait qu'une des options afin de régler le problème.

Lire aussi:

Nucléaire iranien: pas d'accord sans inspections, selon Obama
En attendant le règlement du problème nucléaire iranien
Nucléaire iranien: Moscou veut élargir sa coopération avec Téhéran
Téhéran: les USA ont falsifié des documents sur le nucléaire iranien
Tags:
programme nucléaire iranien, Pentagone, Ashton Carter, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook