International
URL courte
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
201263
S'abonner

La Russie ne reconnaîtra pas les résolutions de l'Assemblée parlementaire de l'OSCE adoptées dans la capitale finlandaise, a déclaré le député russe Nikolaï Kovalev.

"Nous estimons que les décisions de cette Assemblée parlementaire ne seront pas valables. Là où tout commence par une violation de la loi et du droit international, toutes les décisions deviennent absolument illégales. C'est comme cela que nous considérerons ces résolutions. Elles seront non valides juridiquement", a déclaré le député.

Selon lui, l'examen de l'ordre du jour sera incomplet sans la Russie. En cas de participation russe, l'assemblée aurait au moins pu sauvegarder l'apparence de légalité du processus.

Mercredi 1er juillet, le représentant du ministère finlandais des Affaires étrangères, Vesa Häkkinen, a annoncé la décision du gouvernement d'interdire l'entrée sur le territoire finlandais de Sergueï Narychkine, président de la Douma (chambre basse du parlement russe), en raison des sanctions décrétées par l'UE. Outre le président de la Douma, six membres de la délégation russe se sont retrouvés dans la même situation.

Siège de l'OSCE à Vienne
© Photo / OSCE/Mikhail Evstafiev
"L'ensemble de la délégation russe ne participera pas à la session qui se déroulera à Helsinki. Nous protestons contre l'arbitraire, contre la violation des principes de la démocratie et du dialogue. Je suis convaincu que la politique agressive de Washington et de ses alliés dociles ne pourra pas remplacer notre volonté souveraine, la volonté des Européens de vivre ensemble et de définir ensemble notre destin et l'avenir de notre maison commune qu'est l'Europe", a fait savoir M.Narychkine en commentant cette situation.

Selon le président de la Douma, le gouvernement russe ne devrait pas interdire en représailles l'entrée en Russie des diplomates finlandais, car il est "au-dessus de cela".

 

Dossier:
Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

Lire aussi:

Gouvernement finlandais: nous ne sommes pas hostiles à l'égard de la Russie
Officiel russe interdit d’entrée: le président finlandais déplore la situation
«C'est un mal pour un bien»: un soldat français blessé lors d'une attaque terroriste au Mali témoigne
«La reprise du combat»: des manifestants contre la loi Sécurité globale se réunissent de nouveau à Paris - vidéo
Tags:
députés, interdiction, sanctions, Assemblée parlementaire de l'OSCE, Douma d'État, OSCE, Sergueï Narychkine, Helsinki, Moscou, Finlande, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook