Ecoutez Radio Sputnik
    Assemblée parlementaire de l'OSCE à Helsinki

    Réunion de l’OSCE à Helsinki: l'Italie condamne la mise au ban de la Russie

    © AP Photo/ Antti Aimo-Koivisto/Lehtikuva
    International
    URL courte
    52368700

    La délégation italienne a lancé une collecte de signatures condamnant la décision de la Finlande de ne pas autoriser les parlementaires russes à prendre part à la session de l'Assemblée parlementaires de l'OSCE à Helsinki.

    La délégation italienne à l'Assemblée parlementaire de l'OSCE a présenté jeudi au président de ce forum Ilkka Kanerva une lettre signée par 55 délégués, qui condamne l'exclusion de la Russie du nombre des participants à la session d'été de l'Assemblée à Helsinki, a annoncé à l'agence Sputnik un député de la Ligue du Nord, Claudio D'Amico.

    Les délégués ont "déploré que la participation de la délégation russe à la session d'été de l'Assemblée ait été impossible". La lettre souligne également que cette mise au ban des parlementaires russes va à l'encontre de "l'esprit d'Helsinki".

    Selon Claudio D'Amico, les députés membres de la Ligue du Nord ont pris l'initiative de cette collecte de signatures. L'initiative a été soutenue par les chefs des délégations autrichienne, suisse, allemande, biélorusse et maltaise.

    L'Assemblée parlementaire de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a adopté mercredi une résolution condamnant les actions de la Russie en Ukraine et à proximité de ses frontières dans le contexte de la crise qui affecte ce pays. Présenté par les délégations ukrainienne et canadienne, ce document a recueilli 96 voix "pour", 7 voix "contre" et 32 absentions.

    La délégation russe n'a pas participé au vote, car elle a refusé de se rendre en Finlande suite à la décision d'Helsinki d'interdire l'entrée du pays au président de la Douma, Sergueï Narychkine, et à cinq autres ressortissants russes.

    Le ministère finlandais des Affaires étrangères a expliqué cette décision par le fait que les intéressés figuraient sur la "liste noire" de l'UE.

    Lire aussi:

    Le chef de la Douma interdit d'entrée à l'OSCE
    L'OSCE invite la Russie à se rendre à la session de l'Assemblée parlementaire

    Lire aussi:

    Un point de convergence entre la Russie et les USA enfin trouvé?
    La Russie rejoint la commission permanente de l'APCE à Madrid
    11 millions d’euros en moins, l’APCE privée d’un tiers des subventions russes
    Tags:
    interdiction d'accès, vote, mise au ban, Ligue du Nord (parti italien), Assemblée parlementaire de l'OSCE, Sergueï Narychkine, Claudio D'Amico, Finlande, Italie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik