International
URL courte
Nucléaire iranien (2015) (124)
191343
S'abonner

Tard dans la soirée de mercredi, à l'Hôtel Palais Coburg de Vienne, où se tenaient les négociations sur le nucléaire iranien, des éclats de voix se sont fait entendre.

Selon les médias iraniens, la voix du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, était parfaitement audible derrière les portes closes de la salle où se déroulaient les pourparlers entre Téhéran et les Six (Etats-Unis, Russie, Chine, Royaume-Uni, France, Allemagne).

Apres deux heures de négociations, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a fait pour la énième fois part de ses soupçons selon lesquels l'Iran portait atteinte à la sécurité au Proche-Orient, ce qui a provoqué une vive réaction du ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

"Si nous menaçons la sécurité de la région, alors, qu'est-ce que vous avez fait, en tendant la main à Saddam Hussein?! N'énervez pas les Iraniens, cela pourrait nuire à notre affaire", a lancé Mohammad Javad Zarif, en s'adressant aux représentants de la partie américaine.

On peut imaginer les nombreuses années des négociations difficiles sur le nucléaire iranien, qui auraient pu s'arrêter net à ce moment-là, défiler à toute vitesse dans la tête des ministres présents. Selon l'agence iranienne IRNA, la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a rompu le silence la première et s'est déclarée prête à quitter immédiatement les négociations si le ministre iranien des Affaires étrangères ne changeait pas de ton.

A meeting with P5+1
© REUTERS / Brendan Smialowski/Pool
"Gardez à l'esprit qu'il ne faut jamais menacer l'Iran, en aucun cas. Ne fâchez pas les Iraniens, cela ne mènera à rien de bon!", a prononcé calmement le chef de la diplomatie iranienne, après quoi, les négociations repris de manière un peu plus habituelle.

L'Iran et les six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Russie, Etats-Unis, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) mènent à Vienne des négociations en vue de mettre au point un accord susceptible d'apporter une solution définitive au problème nucléaire iranien. Les discussions finales de Vienne se tiennent dans un contexte tendu en raison de la complexité du dossier, qui doit garantir la nature pacifique du programme nucléaire de Téhéran en échange de la levée des sanctions économiques internationales qui frappent le pays depuis 2006.

Dossier:
Nucléaire iranien (2015) (124)

Lire aussi:

Sommets BRICS/OCS: le président iranien à Oufa
En attendant le règlement du problème nucléaire iranien
Nucléaire iranien: le futur accord sera publié
Un maire annonce un reconfinement de cinq semaines avant de faire marche arrière - vidéo
Tags:
programme nucléaire iranien, Organisation de coopération de Shanghai (OCS), Saddam Hussein, Mohammad Javad Zarif, John Kerry, Federica Mogherini, Vienne (Autriche), Autriche, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook