Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Journaliste britannique: la Crimée soumise à un "blocus" de l’Occident

    © Sputnik . Konstantin Chalabov
    International
    URL courte
    24883

    Depuis son rattachement à la Russie, la Crimée fait l'objet d'un des "embargos les plus sévères au monde".

    Les actions des Etats-Unis, de l'UE, et de l'Ukraine à l'égard de la Crimée représentent un blocus en bonne et due forme, a écrit le journaliste britannique Thomas de Waal dans un article publié par la revue The National Interest.

    Selon le journaliste, la Crimée a connu pendant son histoire deux longs et pénibles blocus provoqués par la guerre de Crimée et la Seconde Guerre mondiale. Actuellement, l'Occident et l'Ukraine ont organisé le troisième blocus de la péninsule.

    Depuis son rattachement à la Russie, la presqu’île fait l'objet d'un des "embargos les plus sévères au monde", estime le journaliste.

    "Le régime de sanctions est si sévère que les avocats américains déconseillent à leur clients de traiter avec la Crimée", indique M. de Waal.

    Toutefois, si les sanctions occidentales ne font que causer certains ennuis aux habitants, les mesures adoptées par l'Ukraine sont beaucoup plus radicales, et se répercutent  gravement sur les conditions de vie des Criméens, estime le journaliste. 

    M. de Waal mentionne notamment un nouveau projet de loi soumis à la Rada suprême (parlement ukrainien) visant à instaurer un blocus total de la Crimée. De la sorte, estime le journaliste, Kiev essaie de faire payer à Moscou "le prix fort" pour le rattachement de la péninsule.

    Lire aussi:

    Ianoukovitch: l'adhésion de la Crimée à la Russie, un fait accompli
    "Jamais la Russie ne renoncera à la Crimée en raison des sanctions"
    Kiev exclut les ports de Crimée de sa liste des ports internationaux
    Ex-ambassadeur français à Moscou: "La Crimée a toujours été russe"
    Tags:
    sanctions, Crimée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik