International
URL courte
0 22
S'abonner

Aujourd'hui a lieu une élection présidentielle à Burundi, où près de 11.500 bureaux de vote sont ouverts depuis le matin pour accueillir 3,9 millions d'électeurs.

La présidentielle se passe dans des conditions alarmantes. Le pays subit une crise politique à cause de la décision de son président, Pierre Nkurunziza, de briguer un troisième mandat. L'opposition estime que cette décision viole la Constitution tandis que les alliés du président disent que M. Nkurunziza, en poste depuis 2005, a le droit de se représenter car il a obtenu son premier mandat grâce à un vote parlementaire et non pas suite à un vote universel.

Du surcroît, un policier a été tué à Bujumbura dans la nuit par l'explosion d'une grenade. Un porte-parole du gouvernement a accusé l'opposition de cet attentat, suspectant qu'elle l'ait organisé pour faire peur aux électeurs.

Protestataires au Burundi
© REUTERS / Goran Tomasevic
La liste électorale compte un seul candidat de l'opposition, Agathon Rwasa, qui a néanmoins estimé que sa participation n'était que "technique" et qu'il ne reconnaîtrait pas les résultats de la présidentielle.

M. Nkurunziza s'est rendu aux urnes dans son village natal de Buye en vélo et a fait la queue avec d'autres électeurs, ce qui a provoqué des applaudissements. Il n'a fait aucune déclaration politique mais auparavant, il avait assuré qu'en cas de victoire, il garantirait encore cinq ans de paix entre les peuples tutsi et hutu.

Les experts supposent que M. Nkurunziza a toutes les chances de remporter les élections. La commission électorale a refusé de dire quand les résultats du scrutin seraient affichés.

Lire aussi:

Burundi: Ban Ki-moon appelle à reporter les élections
Burundi: nouvelles attaques à la grenade à une semaine des élections
Burundi: la Belgique cessera son aide en cas de 3e mandat du président sortant
Burundi: les pays des Grands lacs appellent à reporter les élections
Tags:
élection présidentielle, Burundi
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook