International
URL courte
12015
S'abonner

Selon un rapport de l'Onu, plus de 1.300 personnes ont été tuées en Irak en juillet.

Au total 1.332 personnes ont été tuées et 2.108 autres blessées en juillet dans les attaques terroristes et les affrontements armés en Irak, a annoncé samedi la Mission d'assistance des Nations unies pour l'Irak (MANUI) dans un rapport publié sur sa page Facebook.

"Le nombre de civils tués s'élève à 844 personnes, dont 27 policiers. Au moins  1616 personnes, dont 38 policiers, ont été blessées. En outre, 488 membres des forces de sécurité irakiennes (dont les Peshmergas, la SWAT et les milices combattant aux côtés de l'armée irakienne) ont été tués et 492 autres blessés", lit-on dans le rapport.

Ces chiffres comprennent les personnes tuées et blessées dans la province d'Al-Anbar, théâtre d'affrontements violents entre les forces gouvernementales et les djihadistes du groupe Etat islamique (Daech).

Le rapport similaire de la MANUI pour juin a fait état de 1.466 morts, dont 655 civils, et de 1.687 blessés.

Le groupe Etat islamique constitue actuellement l'une des principales menaces pour la sécurité internationale. Depuis trois ans qu'elle existe, cette organisation s'est emparée de vastes régions en Irak et en Syrie et a proclamé un califat islamique sur les territoires tombés sous son contrôle. Le nombre de combattants djihadistes est actuellement inconnu: selon différentes estimations, il varie de 50.000 à 200.000 personnes.

Lire aussi:

Lutte contre l'EI: le président turc en quête d'une aide chinoise
Enquête: l'EI a utilisé des armes chimiques à plusieurs reprises
Sondage en Russie: Moscou et l'Occident doivent lutter ensemble contre l'EI
Irak: 15.000 civils tués lors d’affrontements avec l'EI
Tags:
rapport, victimes, Mission d'assistance des Nations unies pour l'Irak (MANUI), Etat islamique, Syrie, Irak
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook