Ecoutez Radio Sputnik
    Le Mont Aï-Petri, en Crimée

    Des députés du Bundestag envisagent de se rendre en Crimée

    © Sputnik . Andrei Iglov
    International
    URL courte
    10713
    S'abonner

    Des députés allemands sont prêts à suivre l'exemple de leurs collègues français.

    Un groupe de parlementaires allemands étudient la possibilité de se rendre dans la péninsule de Crimée, a annoncé le député du parti Die Linke (La Gauche) Alexander Neu.

    "J'estime que le voyage criméen des députés français était une bonne chose à faire. En tant qu'élus du peuple, ils devaient démontrer et expliquer aux autorités françaises ce qui se passait vraiment dans la région. C'est une décision juste et exemplaire. Le parti Die Linke a des divergences politiques avec les autres partis présents au Bundestag, et nous sommes ainsi les mieux placés pour envisager une telle visite", a indiqué M.Neu dans une interview accordée au journal russe Izvestia.

    La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes suite à un référendum tenu en mars dernier. L'Ukraine considère la Crimée comme son territoire provisoirement occupé. Les Etats-Unis, l'UE et leurs partenaires ne reconnaissent pas la réunification de la Crimée avec la Russie et ont adopté des sanctions contre Moscou et plusieurs sociétés privées russes.

    La semaine dernière, un groupe de dix députés français s'est rendu en Crimée pour s'entretenir avec les responsables régionaux et les habitants de la péninsule. Leur visite a suscité l'indignation des autorités de Kiev, tandis que le ministère français des Affaires étrangères l'a qualifiée de violation du droit international.

    Dans le sillage des parlementaires français, des députés italiens et hongrois ont annoncé leur intention de visiter l'ex-péninsule ukrainienne. Le député suisse Andreas Gross, président du Groupe socialiste de l'APCE et rapporteur de l'Assemblée pour la Russie, s'est également déclaré prêt à organiser une visite de parlementaires de plusieurs pays européens en Crimée.

    Lire aussi:

    Donald Trump: la Crimée est plutôt le problème de l'Europe que des Etats-Unis
    Députés italiens et hongrois attendus en Crimée: Kiev menace de réagir
    Crimée: les premiers ne seront pas les derniers. Révélations à suivre
    Les députés français brisent le blocus médiatique autour de la Crimée
    Tags:
    députés, visite, sanctions, Die Linke, Bundestag, Alexander Neu, Crimée, Ukraine, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik