Ecoutez Radio Sputnik
    Сartouches

    Les USA plus gros exportateurs d'armes au monde

    © Photo. US Marine Corps / Logan Kyle
    International
    URL courte
    5112
    S'abonner

    Les Etats-Unis sont en tête de la liste des exportateurs d'armes dans le monde. La Russie arrive en deuxième position et est suivie de beaucoup plus loin par la Chine, l'Allemagne et la France, rapporte ORF.

    Le commerce des armes reste un business très rentable, et les guerres profitent aux pays qui s'en occupent, notamment aux Etats-Unis qui occupent la première place parmi les exportateurs de matériel de guerre. 

    Cinq des six plus gros producteurs d'armes au monde se trouvent aux Etats-Unis. La Russie vient en deuxième position et est suivie avec un retard important par la Chine qui s'est classée troisième tout récemment. Depuis les cinq dernières années, les exportations d'armes chinoises ont augmenté de 143%. Viennent ensuite l'Allemagne et la France. 

    Mais vers quelles régions vont ces exportations de matériel de guerre? Les principaux importateurs d'armes sont l'Inde, la Chine, l'ennemi éternel de l'Inde — le Pakistan, la Corée du Sud, voisine de la Corée du Nord, et la ville-Etat de Singapour. 30% du commerce des armes dans le monde reviennent à ces cinq pays. 

    Les Etats achètent des armes pour en approvisionner leurs armées, mener des guerres, manifester leur puissance ou pour des marchés "sales", en les revendant. 

    L'Europe préfère vendre des armes plutôt que d'en acheter. Ces dernières années, elle a réduit de 36% ses importations de matériel de guerre. En temps de crise, les producteurs d'armes européens cherchent énergiquement de nouveaux marchés au Proche-Orient et en Asie.

    Lire aussi:

    Exportations d'armes russes: 1.900 commandes étrangères en 2013
    USA: le Congrès pousse le président à fournir des armes létales à Kiev
    Les USA pourraient livrer des armes à l'Ukraine
    Tags:
    Chine, France, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik