International
URL courte
47375
S'abonner

Les autorités françaises ne disposent pas d'informations concernant l'utilisation de bombes au phosphore dans l'est de l'Ukraine, a indiqué mardi Alexandre Giorgini, directeur adjoint de la communication et de la presse du ministère français des Affaires étrangères.

Interrogé par un journaliste ukrainien sur la question de savoir si le Quai d'Orsay était au courant de "l'utilisation de bombes au phosphore par les séparatistes pro-russes", le diplomate a répondu par la négative.

"Nous ne sommes pas en mesure de confirmer votre indication", a déclaré M.Giorgini.

L'armée ukrainienne a fait savoir jeudi matin que le village de Peski avait été pilonné avec des obus incendiaires. Le chef d'état-major adjoint des forces d'autodéfense de la République populaire de Donetsk, Edouard Bassourine, a pour sa part déclaré que cette affirmation des militaires ukrainiens ne correspondait pas à la réalité. D'après M.Bassourine, Kiev n'a fourni aucune preuve à l'appui de ses dires.

L'année dernière, l'organisation non gouvernementale Human Rights Watch a publié un rapport selon lequel les forces armées ukrainiennes avaient utilisé début octobre des bombes à sous-munitions contre des quartiers résidentiels de Donetsk. L'usage de ces armes contre des civils viole les lois de la guerre et peut être considéré comme un crime de guerre.

Les insurgés du Donbass ont à plusieurs reprises accusé les troupes pro-Kiev d'avoir utilisé des bombes au phosphore. Selon le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, Moscou est préoccupé par les informations faisant état de l'utilisation de bombes incendiaires par l'armée ukrainienne.

Lire aussi:

Ukraine: les bombes au phosphore visaient la population civile
Ukraine/bombes au phosphore: Moscou appelle la communauté internationale à réagir
L'Ukraine a utilisé des bombes au phosphore dans le sud-est (armée russe)
Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Tags:
armes chimiques, bombe au phosphore, ministère français des Affaires étrangères, Edouard Bassourine, Donetsk, France, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook