Ecoutez Radio Sputnik
    Pétrole

    La Suisse lève des sanctions contre l'Iran

    © AP Photo / Hasan Jamali
    International
    URL courte
    1171
    S'abonner

    La Suisse a décidé de lever les sanctions frappant ses échanges commerciaux de métaux précieux et de produits pétrochimiques avec l'Iran, ainsi que le transport de pétrole ou de produits pétroliers iraniens.

    Le Conseil fédéral (parlement) de la Suisse a décidé mercredi de supprimer certaines sanctions visant l'Iran, suspendues depuis 2014, cette décision concernant principalement les métaux précieux et les produits pétrochimiques, lit-on sur le site du Conseil. 

    "Le 12 août 2015, considérant le virage décisif négocié dans ce dossier ouvert depuis douze ans, le Conseil fédéral a décidé de lever les sanctions à l’encontre de l’Iran qui étaient suspendues depuis janvier 2014 (…) La modification de l’ordonnance visée prendra effet le 13 août 2015", stipule le document.

    Il s'agit notamment de la levée de l'interdiction frappant les échanges commerciaux de métaux précieux avec des organes publics iraniens, ainsi que le commerce de produits pétrochimiques, le transport de pétrole ou de produits pétroliers iraniens.

    "Le Conseil fédéral se félicite de l’accord conclu le 14 juillet 2015 entre les Six (Allemagne, Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie) et l’Iran en vue de résoudre la question du nucléaire iranien. Cet accord ouvre notamment de nouvelles perspectives politiques et économiques dans les relations bilatérales avec l’Iran (…)  Et la décision, qui entrera en vigueur jeudi, reflète le soutien du Conseil fédéral à la mise en œuvre de l’accord et témoigne de son intérêt pour l’approfondissement des relations bilatérales avec l’Iran", dit le texte.

    Lire aussi:

    Le baril de pétrole perdra 10 USD après la levée des sanctions visant l'Iran
    L’UE lève en partie ses sanctions contre l’Iran
    Iran: la vie après les sanctions
    Tags:
    pétrole, métaux précieux, sanctions, Iran, Suisse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik