International
URL courte
2172
S'abonner

Citée par l'agence WAM, la diplomatie émiratie fait savoir l'occupation de l'ambassade des Emirats arabes unis à Sanaa, capitale du Yémen.

L'ambassade des Emirats arabes unis à Sanaa, capitale du Yémen, est occupée par des miliciens houthistes d'Ansar Allah, rapporte lundi le ministère émirati des Affaires étrangères, cité par l'agence WAM. 

"Nous condamnons catégoriquement l'occupation de l'ambassade des Emirats dans la capitale yéménite Sanaa par un groupe de miliciens chiites houthistes", lit-on dans le communiqué. 

Pour le moment, aucun détail sur cet incident n'a été relaté. 

En février dernier, les Emirats arabes unis ont décidé de fermer leur ambassade à Sanaa, capitale du Yémen, pour des raisons de sécurité. La France, les Etats-Unis, l'Allemagne, la Grande-Bretagne, l'Italie et l'Arabise saoudite ont également fermé leur représentations diplomatiques et rappelé leur personnel également pour des raisons de sécurité.

Les affrontements entre les autorités yéménites et les insurgés houthis se sont intensifiés en août 2014. En janvier dernier, la branche armée des Houthis, Ansar Allah, s'est emparée de la capitale du pays.

Le président Abd Rabo Mansour Hadi et le gouvernement dirigé par Khaled Mahfoud Bahah ont démissionné sous la pression des rebelles. Le chef de l'Etat s'est d'abord réfugié à Aden, mais la prise de cette ville par les insurgés chiites l'a contraint à quitter le pays.

Répondant à l'appel du président en exil, l'Arabie saoudite soutenue par Bahreïn, le Qatar, le Koweït et les Emirats arabes unis a lancé le 26 mars une opération aérienne contre les Houthis. L'Egypte, la Jordanie, le Maroc et le Soudan ont également rejoint la coalition.

Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les affrontements au Yémen ont fait plus de 4.200 morts.

Lire aussi:

Yémen: les Emirats arabes unis ferment leur ambassade
Yémen: les insurgés acceptent le plan de règlement de l'Onu
Yémen: Moscou dément armer les insurgés houthis
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
Ansarullah, ministère des affaires étrangères des Emirats Arabes Unis, Émirats Arabes Unis, Sanaa, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook