Ecoutez Radio Sputnik
    MAKS, le Salon aérospatial russe.

    Rois arabes et prototypes futuristes: les surprises du Salon aérospatial de Moscou

    © Flickr/ Alan Wilson
    International
    URL courte
    2581
    S'abonner

    MAKS, le Salon aérospatial russe organisé toutes les années impaires à Joukovski, dans la région de Moscou, occupe une place à part parmi les forums aéronautiques mondiaux.

    Il est en effet basé à l'aérodrome de l'Institut de recherches Gromov sur les vols, qui possède la piste d'atterrissage la plus longue — et probablement la plus solide — du monde.

    Elle est en mesure d'accueillir tout type d'appareil, quel que soit son poids ou sa taille. La superficie du champ de vol permet d'organiser les spectacles aériens les plus marquants du monde et d'exposer un nombre presque infini d'avions et de missiles. Et contrairement au Salon du Bourget, il n'y a pas de cohue.

    Airbus et Boeing bien présents

    Les sanctions internationales n'ont eu pratiquement aucun impact sur le nombre de participants étrangers: au total, 156 compagnies de 30 pays sont attendues. Malgré les sanctions, les géants de l'industrie aéronautique mondiale comme Boeing et Airbus ont confirmé leur participation. Leurs expositions feront partie des plus importantes.
    Airbus a d'ailleurs confirmé la venue à Joukovski du nouvel avion de ligne long-courrier A350 XWB — le remplaçant des A330 et A340. Les visiteurs pourront observer cette nouveauté au sol, puis en vol. A Joukovski sera présenté le premier prototype de l'appareil portant le numéro MSN001, dont les essais de vol ont commencé en juin 2013.

    Avions de pointe, avions d'histoire

    119 aéronefs seront présentés au sol. En règle générale, les plus rares suscitent un intérêt particulier. A MAKS 2015, le Tu-144 supersonique et le Tu-155 expérimental devraient attirer l'attention. Des chasseurs de la Grande Guerre patriotique I-15 BIS I-153 Tchaïka et MiG-3, ainsi que les DC-3 de transport fournis à l'URSS dans le cadre du programme Prêt-Bail seront stationnés au sol puis décolleront dans les airs. Ils ont reproduit le vol historique des USA (Montana) via l'Alaska et la Sibérie vers Joukovski, répétant l'itinéraire par lequel les avions américains étaient acheminés pendant la guerre. Pendant le salon, ils seront remis au Musée des forces armées russes lors d'une cérémonie officielle.
    Le programme aérien de la fête devrait également être spectaculaire. Il est prévu de présenter en vol 81 appareils et 8 groupes de voltige sont programmés. L'armée de l'air sera représentée par cinq groupes: Rousskie Vitiazi (Preux russes, six Su-27), Striji (Martinets, six MiG-29), Sokoly Rossii (Faucons de Russie, quatre Su-30), Berkouty (Aigles royaux, six Mi-28), et pour la première fois Krylia Tavridy (Ailes de Tauride, six Iak-130). Le groupe de l'école de pilotage DOSAAF Rous (six L-39) sera également présent. Deux groupes de pilotage privés seront aussi au programme: le groupe russe Pervy polet (Premier vol, quatre Iak-52, Iak-54, Piper PA-23) et le groupe letton Baltic Bees (six L-39).


    Les spectateurs pourront également admirer les dernières versions des chasseurs russes MiG-35S et Su-35S. Une présentation de vol du prototype du chasseur de 5e génération T-50 est programmée. La version navale de l'hélicoptère Ka-52 Katran sera également présentée pour la première fois.

    Encore quelques secrets

    On ignore pour l'instant s'il sera possible de contempler le prototype ultrasecret de chasseur léger de 5e génération sur lequel travaille la compagnie MiG, selon les médias occidentaux. Ou le projet 1.44 tout aussi secret développé par MiG dans les années 1990 — un chasseur multifonctionnel appelé à remplacer le MiG-29. L'avion avait décollé pour des essais de vol en 1999-2000. Il était très prometteur: selon les dernières caractéristiques annoncées il dépassait tous les chasseurs russes et étrangers et était censé devenir la base du PAK FA, le futur avion d'assaut russe. Mais la compagnie Sukhoi a été plus active et c'est le T-50 qui a été choisi comme chasseur russe de 5e génération.


    MAKS exposera également pour la première fois un "cerveau" informatique et les systèmes de contrôle de combat du Su-35S et du MiG-31BM qui font de ces chasseurs les avions les plus redoutables au monde. Dans l'ensemble, le pavillon du groupe Technologies radioélectroniques promet beaucoup de surprises technologiques.
    Mais la plus grande intrigue du salon reste le dévoilement de l'un des projets les plus fermés de l'industrie de l'armement russe — le futur avion d'interception à longue portée, parfois appelé MiG-41. On ignore toujours si cet avion, que les USA prédisent comme le remplaçant du MiG-31BM, existe réellement. Si oui, alors il pourrait devenir un intercepteur de 6e génération.
    Le salon MAKS nous dira si les spécialistes de MiG lèveront le voile sur ce secret.

    Un contrat du siècle?

    La presse a déjà annoncé que le ministère de la Défense comptait signer avec l'OAK, la Compagnie aéronautique unifiée, un contrat pour acheter 48 chasseurs Su-35S dont le montant a été estimé à environ 100 milliards de roubles (environ 1.3 milliard d'euros) — une somme impressionnante. Si c'était le cas, ce serait l'un des scoops de MAKS 2015.
    Une autre sensation serait la présentation de l'image du futur avion de ligne sino-russe.

    En présence des rois d'Arabie saoudite et de Jordanie

    Pour la première fois, deux monarques arabes à la fois ont fait part de leur intention de visiter le salon MAKS: le roi Salmane d'Arabie saoudite et du roi Abdallah II de Jordanie. Ces deux pays s'intéressent tout particulièrement aux armements russes, qui ont depuis longtemps fait leurs preuves au Moyen-Orient.
    Les dirigeants russes et les responsables du ministère russe de la Défense sont également attendus au salon.

    Les spectacles

    Un spectacle passionnant est réservé aux visiteurs du 28 au 30 août avec des courses entre les voitures et les avions. Les meilleurs pilotes russes, au volant de voitures préparées, feront des compétitions de vitesse avec des chasseurs au décollage.
    De telles courses suscitent toujours de l'agitation auprès du public. Et quand sur la piste une voiture commence à doubler un avion de chasse, les cris exaltés des milliers de spectateurs couvrent parfois le hurlement des moteurs…

    Lire aussi:

    Salon MAKS 2015: l'avionneur MiG présentera son chasseur de 5e génération
    MAKS 2015: la Russie présentera une maquette de la sonde Luna Globe
    Salon MAKS 2015: l'Iran sera massivement présent
    Une maquette du premier lanceur privé russe au salon MAKS 2015
    Tags:
    Su-57 (T-50, PAK-FA), Boeing, Su-35S, Mi-28N Chasseur de nuit, Su-30, MiG-29, MAKS 2015, Joukovski, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik