Ecoutez Radio Sputnik
    Жители Симферополя во время празднования Дня российского флага

    Kiev avait demandé une aide militaire US pour intervenir en Crimée

    © Sputnik . Taras Litvinenko
    International
    URL courte
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)
    481056
    S'abonner

    Les dirigeants ukrainiens arrivés au pouvoir après le renversement de Viktor Ianoukovitch ont sollicité une aide militaire US pour empêcher la sécession de la Crimée.

    Selon l'agence Bloomberg qui cite des sources au sein de la Maison Blanche, l'administration provisoire à Kiev "étudiait la possibilité d'employer la force militaire contre les troupes russes dans la péninsule, mais Washington lui a clairement laissé entendre qu'un tel scénario était à éviter". Les pays de l'Union européenne ont adopté une position similaire, affirme l'agence.

    D'après Bloomberg, Washington justifiait sa réponse par plusieurs arguments, dont le "statut provisoire" des autorités de Kiev, l'"incapacité de l'armée ukrainienne à faire face aux militaires russes", ainsi que l'"absence de compréhension de ce qui se passait vraiment en Crimée". Les évènements qui se sont produits dans la région au printemps 2014 ont pris l'administration américaine au dépourvu, indique l'agence.

    "A Kiev (…), des voix se sont levées en faveur d'un envoi de forces armées en Crimée. Le gouvernement ukrainien a notamment demandé aux Etats-Unis s'ils pouvaient apporter une assistance militaire à l'Ukraine", rapporte Bloomberg.

    A l'époque, Kiev estimait qu'une éventuelle opération militaire en Crimée serait vouée à l'échec sans "un soutien sérieux et rapide" de la part des Américains.

    Le rattachement, en mars 2014, de la péninsule criméenne à la Fédération de Russie a provoqué la pire crise diplomatique entre Moscou et l'Occident depuis la chute de l'URSS. Le président Vladimir Poutine a reconnu que la Russie avait "agi de manière assez ferme" en Crimée tout en se déclarant persuadé que sans l'implication de Moscou les événements dans la région se seraient déroulés conformément "à un scénario similaire à celui connu dans le Donbass".

    Dossier:
    La Crimée, une région qui a décidé de redevenir russe (189)

    Lire aussi:

    Des notaires ukrainiens reconnaissent le statut russe de la Crimée
    La Crimée séduit, encore et encore
    Réflexions sur la visite d'élus français en Crimée
    Tags:
    aide militaire, intervention, présidence américaine, Vladimir Poutine, Crimée, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik