Ecoutez Radio Sputnik
    Centrale nucléaire

    Combustible nucléaire: une entreprise suédoise lance un défi à la Russie

    © Sputnik. Alain Bachellier
    International
    URL courte
    21847

    L’entreprise Westinghouse Electric Sweden, située dans la ville suédoise de Vasteras, semble lancer un défi à la Russie, car elle la seule à pouvoir produire du combustible compatible avec les réacteurs russes, annonce Sveriges Radio.

    La société Westinghouse Electric Sweden a été créée sur la base d'ABB Atom, — anciennement Asea-Atom —, une entreprise suédoise et suisse qui s'occupait de l'élaboration et de la production du combustible dans le domaine de l'énergie atomique. L'usine de Vasteras produit en 500 tonnes par an.

    L'entreprise suédoise se déclare la seule en dehors de la Russie à être capable de produire du combustible compatible avec les réacteurs russes. Actuellement, le seul client de cette entreprise est l'Ukraine, mais d'autres pays ont également manifesté leur intérêt.

    L'entreprise s'est engagée dans des négociations avec les pays qui utilisent les réacteurs de la production russe, notamment la Bulgarie, la République tchèque et la Slovaquie. Leurs réacteurs requièrent un combustible de type spécial, et Westinghouse Electric Sweden mise sur ces trois pays.

    Le directeur général de Westinghouse Aziz Dag estime que l'extension du marché est une décision commerciale logique.

    "L'Europe de l'est, c'est un marché qui était fermé pour nous à l'époque, et maintenant, alors qu'il s'ouvre, nous misons dessus", a-t-il précisé.

    Pourtant, ces changements sur le marché pourraient conduire à une forte réaction de la Russie, surtout dans les domaines économique et diplomatique, estime le professeur Kristian Gerner.

    En décembre 2014, le premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a déclaré la signature de l'accord avec l'entreprise américaine Westinghouse sur les livraisons du combustible nucléaire pour les centrales nucléaires ukrainiennes. Cependant, cette déclaration a provoqué de l'inquiétude parmi les spécialistes.Le directeur du centre d'énergétique et de sécurité Anton Khlopkov a notamment indiqué dans une interview pour la chaîne RT, que le combustible américain pourrait être dangereux.

    Lire aussi:

    Suède: la popularité de l'extrême-droite en hausse suite à l'afflux de migrants
    La Lettonie accumule des déchets toxiques près des frontières russes
    La Suède peut abandonner plusieurs chefs d'accusation contre Assange
    Royal opposée à l'enfouissement des déchets nucléaires
    Tags:
    centrale nucléaire, nucléaire civil, Arseni Iatseniouk, Ukraine, Russie, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik