International
URL courte
Séisme de 2011 au Japon et ses conséquences (136)
0 122
S'abonner

Près de 2.700 personnes ont protesté contre la pollution de l'environnement par les déchets de la centrale nucléaire de Fukushima détruite par un tsunami en 2011.

Une manifestation contre la construction d'un site de stockage de déchets radioactifs s'est déroulée samedi près du bourg japonais de Shioya, dans la préfecture de Tochigi (centre du pays), rapporte la chaîne de télévision TBS.

Près de 2.700 habitants des villages voisins de Shioya portant des pancartes "Unanimes pour dire non!" se sont rassemblés malgré la pluie pour manifester contre la pollution de la région par les déchets de la centrale nucléaire de Fukushima détruite par un tsunami en 2011. Les manifestants ont signé une pétition réclamant d'annuler le projet.

Le ministère japonais de l'Environnement a retenu Shioya pour la construction d'un site de stockage fin juillet 2014 provoquant plusieurs actions de protestation dans la préfecture de Tochigi qui abrite actuellement 170 installations de stockage provisoires, d'après l'agence Kyodo.

La centrale nucléaire de Fukushima-1 a été le théâtre d'une série d'accidents à la suite du séisme et du tsunami du 11 mars 2011. Ses six réacteurs ont été fortement endommagés et leur système de refroidissement est tombé en panne après une coupure d'électricité provoquée par le tsunami. Des traces de césium et d'iode radioactifs ont été détectées dans les airs, le sol et l'eau de mer à plusieurs centaines de kilomètres de la centrale. Les travaux de décontamination et le démontage des réacteurs accidentés devraient prendre de 30 à 40 ans. 

Dossier:
Séisme de 2011 au Japon et ses conséquences (136)

Lire aussi:

Japon: premier redémarrage d’un réacteur après Fukushima
Nucléaire: le Japon relance une centrale trois ans après Fukushima
Voici pourquoi il ne faut jamais conserver les œufs dans la porte d’un réfrigérateur
L’affaire Griveaux, révélatrice d’hypocrites
Tags:
site de stockage, déchets radioactifs, manifestation, nucléaire, protestations, centrale nucléaire de Fukushima, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook