International
URL courte
6224
S'abonner

Fatigué par l'emprise des intérêts privés sur la démocratie américaine, un professeur de droit et d'éthique à Harvard se lance dans la course à la présidentielle.

Lawrence Lessig a annoncé sa décision de se porter candidat du Parti démocrate aux élections présidentielles qui se tiendront en novembre 2016.

Professeur de droit et d'éthique à Harvard, conseiller d'Obama en 2008, fin constitutionnaliste, il connaît tous les rouages du monde politique de son pays. Selon le journal américain Politico, grâce aux contributions des internautes M.Lessig a déjà réussi à récolter un million de dollars afin de financer sa campagne électorale.

"Il est nécessaire d'avouer que les Etats-Unis ont un gouvernent qui n'est pas efficace. C'est une impasse. Il est nécessaire de trouver un moyen pour changer cette situation", a déclaré le professeur en rajoutant qu'en cas de victoire aux élections présidentielles, il mènera une réforme de financement des campagnes électorales et démissionnera en transmettant ses pouvoirs au vice-président.

Outre Lawrence Lessig, d'autres candidats du Parti démocrate ont émis leur souhait de participer à la campagne électorale, dont l'ex-secrétaire d'Etat Hillary Clinton, l'homme politique Bernard Sanders, l'ex-gouverneur du Maryland Martin O'Malley, l'ex-gouverneur de Rhode Island Lincoln Chafee et l'ex-sénateur démocrate pour la Virginie James Webb. Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden est un autre candidat potentiel, pourtant il n'a pas encore annoncé sa décision de participer ou non à la campagne électorale.

En ce qui concerne le Parti républicain, plusieurs candidats ont exprimé leur envie de participer aux élections présidentielles notamment l'ex-gouverneur de la Floride Jeb Bush, le milliardaire Donald Trump, un ex-gouverneur de l'Arkansas, les sénateurs Ted Cruz et Rand Paul, l'ex-PDG de la société Hewlett-Packard Carly Florina ainsi que le neurochirurgien Ben Carson.

Les élections présidentielles américaines se dérouleront le 8 novembre 2016. En juillet 2016, le Parti démocrate et le Parti républicain choisiront leurs candidats.

 

Lire aussi:

Etats-Unis: Trump promet d’expulser des millions de clandestins
Et le président le plus impopulaire des Etats-Unis est…
Donald Trump continue de progresser, Hillary Clinton s'essouffle
Navalny: le chevalier blanc des Occidentaux rattrapé par ses propos xénophobes
Tags:
vote, élections, Washington, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook