Ecoutez Radio Sputnik
    Contamination radioactive

    Les dessous de la Seconde Guerre mondiale: la santé des Américains en danger

    © AP Photo/ Ted S. Warren
    International
    URL courte
    62207113

    La situation environnementale dans la région de Saint-Louis, dans l’Etat du Missouri aux Etats-Unis, est catastrophique pour la santé de ses habitants en raison de la présence de déchets radioactifs enterrés dans les années 1940 et récemment détectés dans le nord de la ville.

    Malgré les déclarations des représentants de l'Armée américaine expliquant que le niveau de contamination radioactive du sol n'avait pas atteint des niveaux dangereux et ne menaçait pas la santé de la population, les cas de cancer, de tumeurs cérébrales et de maladies héréditaires causées dans la plupart des cas par l'irradiation, ont augmenté, constatent les représentants des autorités de Santé de la région.

    "Les institutions au niveau fédéral et au niveau de l'Etat étaient au courant de ce problème durant des décennies. Et maintenant, nous observons lentement comment se déroule cette catastrophe écologique qui menace la santé de la population. Son origine réside dans la mauvaise gestion (des déchets radioactifs, ndlr), à savoir dans ces décisions prises il y a plusieurs décennies", a affirmé le directeur de la Santé de la ville de Saint-Louis, Faisal Khan.

    Ces événements prennent leur source dans les années 1940 au moment de la réalisation du projet Manhattan dont l'objectif était l'élaboration de l'arme atomique, notamment pour le lancement des bombes sur Hiroshima et Nagasaki.

    Ainsi, des tonnes de déchets radioactifs ont été stockées près d'un affluent du Missouri ce qui menace la santé de la population locale.

    "Les habitants de cette région souffrent des mêmes maladies que celles qui étaient apparues chez les victimes des bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki. Des mutations génétiques affectent les enfants. Ils ont commencé à déverser des déchets radioactifs en 1946. A cette époque, il n'y avait pas de réseaux sociaux, le gouvernement ne l'a pas annoncé dans le journal local. Les victimes du projet Manhattan reçoivent un soutien médical et une indemnisation pour les dommages qu'ils ont subis. Mais comme le niveau d'implication de la ville de Saint-Louis dans ce projet n'est pas connu, les autorités locales nous ont oubliées. Nous voulons faire partie de ce programme, nous voulons que nos malades reçoivent aussi de l'aide", a déclaré l'ancienne résidente de Saint-Louis Kim Towne Vizintayn dans une interview accordée à la chaîne de télévision RT.

    En août 1945 les Etats-Unis avaient largué des bombes atomiques au-dessus des villes d'Hiroshima et de Nagasaki. Plus de 80% des habitants dans un rayon d'un kilomètre autour du point d'explosion avaient été tués sur le coup. Les radiations, causées par les explosions de ces bombes ont provoqué d'innombrables symptômes parmi les Japonais, à savoir la perte des cheveux, les cicatrices chéloïdiennes, la leucémie. Selon les chercheurs japonais, le risque de cancers multiples a fortement augmenté ces dernières années, notamment chez ceux qui se trouvaient à moins d'1,5 km du centre de l'explosion.

    Lire aussi:

    Des déchets radioactifs enfouis dans la loi Macron
    Japon: manifestation contre un site de stockage de déchets radioactifs
    Le Japon recherche des solutions pour décontaminer ses eaux
    Tags:
    irradiation, cancer, maladies, déchets radioactifs, radioactivité, bombe atomique, projet Manhattan, Missouri, Hiroshima, Nagasaki, Japon, Saint-Louis, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik