Ecoutez Radio Sputnik
    Des combattants du groupe terroriste Etat islamique en Syrie

    Les USA incapables de contrôler leurs combattants en Syrie

    © AP Photo / Rased News Network
    International
    URL courte
    16467
    S'abonner

    Seuls "quatre opposants sur cinq" instruits par les Etats-Unis font la guerre contre l'Etat islamique, selon le général Lloyd Austin.

    Le Pentagone a reconnu son impuissance à contrôler ses propres combattants en Syrie. Selon le général Lloyd Austin, tous les militants qui ont reçu une formation militaire de la part des Etats-Unis ne font la guerre contre l'Etat islamique.

    Seuls "quatre militants sur cinq" entraînés par les USA participent à des affrontements militaires contre le groupe terroriste, a-t-il déclaré lors d'une réunion au Sénat.

    En juillet dernier, près de 50 "ancien élèves" américains ont été dispersés dans un affrontement avec la branche d'Al-Qaïda dans le pays, faisant parmi eux des morts et des blessés.

    Actuellement, près de 100 opposants modérés sont entraînés par les Etats-Unis en Syrie. Auparavant, le Pentagone voulait en entraîner 15.000 mais il s'est heurté à de grandes difficultés. Les entraîneurs américains ne peuvent pas toujours dire s'ils peuvent compter sur ceux qu'ils entraînent. De surcroît, ils disent qu'ils ne sont pas capables de contrôler leurs actions une fois l'entraînement terminé.

    Récemment, le porte-parole du Pentagone Peter Cook a reconnu lors d'une conférence de presse que Washington ignorait l'emplacement actuel des opposants modérés. "Nous avons des préoccupations quant à la disponibilité de ces personnes. Je ne suis pas en mesure de dire avec exactitude où ils se trouvent", a indiqué le porte-parole.

    Selon M. Cook, le Pentagone "serait préoccupé" si les insurgés ayant reçu une formation militaire de la part des Etats-Unis se joignaient aux groupes terroristes opérant en Syrie tel que le Front al-Nosra, branche d'Al-Qaïda dans le pays.

    Lire aussi:

    Syrie: Washington menace la Russie d'isolement
    Syrie: la France annonce des frappes aériennes contre Daesh
    Syrie: Assad pointe les causes de la crise
    Ce qu'avait compris Kadhafi
    Tags:
    combattant, Etat islamique, Pentagone, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik