International
URL courte
1136
S'abonner

Washington et Pékin pourraient conclure un accord en matière de cybersécurité, a rapporté le quotidien américain New York Times.

Les Etats-Unis et la Chine mènent des négociations urgentes sur un accord en matière de cybersécurité, rapporte le New York Times, précisant que le document pourrait être signé lors de la visite du président chinois Xi Jinping aux Etats-Unis la semaine prochaine.

Selon le journal se référant à des sources proches de la situation, les deux pays cherchent à élaborer des engagements selon lesquels "aucun des deux Etats ne réalisera d'attaques informatiques dans l'objectif d'endommager des sites d'infrastructure de haute importance de l'autre Etat en temps de paix".

Outre les sites stratégiques, les parties prenantes ont également mentionné les centrales électriques, les hôpitaux et les lignes téléphoniques.

Toutefois, l'accord n'envisage pas de garantie de protection contre la plupart des attaques informatiques visant la propriété intellectuelle et les données secrètes, dont les Etats-Unis accusent la Chine, a fait remarquer le New York Times.

Barack Obama a déclaré mercredi qu'il évoquerait les cas de piratage dont il soupçonne Pékin le 25 septembre lors de négociations avec le président chinois. Le chef de la Maison Blanche a souligné que les Etats-Unis feraient de leur mieux pour empêcher la Chine d'obtenir un accès aux "secrets de l'Etat".

Le président américain a également qualifié l'espionnage informatique "d'acte d'agression qui doit cesser".

"Nous élaborons un certain nombre de mesures visant à montrer à la Chine qu'il ne s'agit pas juste d'une question susceptible de nous déplaire. C'est un problème qui menace de créer des tensions considérables dans nos relations bilatérales s'il n'est pas résolu", a expliqué M.Obama.

Ces derniers temps, l'administration des Etats-Unis font l'objet d'attaques informatiques. Le directeur du renseignement national des Etats-Unis James Clapper a accusé les hackers chinois de piratages, notamment contre une base de données contenant les informations sur plus de 25 millions des fonctionnaires US.

Les autorités américaines pourraient imposer des sanctions à l'encontre de personnes physiques et morales chinoises pour leur participation supposée à des cyberattaques, a auparavant indiqué CNN se référant à des fonctionnaires gouvernementaux.

Pékin a pourtant rejeté toutes accusations.

 

Lire aussi:

Pékin s'apprête à dévoiler ses innovations militaires, Washington retient son souffle
Washington et Pékin au corps à corps pour le contrôle des marchés financiers
Mer de Chine méridionale: Washington accuse Pékin de déstabilisation
Un colis suspect adressé au Pr Raoult envoyé à Marseille, une unité spéciale intervient
Tags:
visite, accord, cybersécurité, cyberattaque, piratage, Xi Jinping, Barack Obama, Washington, Pékin, Chine, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook