International
URL courte
16222
S'abonner

Kiev s'attend à ce que la visite de Jens Stoltenberg donne une nouvelle impulsion à la coopération entre l'Ukraine et l'Alliance atlantique.

Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg est en visite de deux jours (les 21 et 22 septembre) en Ukraine pour la toute première fois depuis qu'il a pris ses fonctions en octobre 2014, rapportent les médias locaux. 

Lors de son séjour, M.Stoltenberg donnera le coup d'envoi d'un exercice international de Défense civile dans la région de Lvov (ouest), participera à une réunion du Conseil de sécurité nationale et de défense d'Ukraine (SNBU) et signera un accord de création d'une mission de l'Alliance à Kiev. 

Auparavant, le patron de l'Otan a déclaré qu'il se rendait en Ukraine pour y ouvrir une "ambassade" de l'Alliance. Actuellement, il y a en Ukraine deux bureaux de l'Otan — civil et militaire — qui seront désormais réunis et dont les fonctions seront élargies. 

En 2010, l'Ukraine a annulé sa candidature à l'Otan à l'initiative de son président de l'époque Viktor Ianoukovitch mais le gouvernement de Kiev issu de la révolution du "Maïdan" en 2014 a supprimé le statut "hors blocs" du pays et a déclaré vouloir de nouveau adhérer à l'Organisation du Traité de l'Atlantique nord. 

Adoptée récemment, la nouvelle doctrine militaire de l'Ukraine prévoit la reprise du processus d'adhésion à l'Alliance. Aux termes de ce document, le pays doit parvenir, d'ici à 2020, à la totale compatibilité de ses forces armées avec celles des Etats membres de l'Otan. Quoi qu'il en soit, les experts estiment que l'Ukraine ne pourra prétendre à l'adhésion à l'Alliance dans les 20 ans qui viennent.

Lire aussi:

L'Otan renforce sa présence en Ukraine
Ukraine: le commandant de l'Otan en Europe assistera à des exercices militaires
Exercices de l’Otan en Ukraine: une "provocation" qui menace le processus de paix
Trump: la Russie a envoyé un «très, très grand avion» d'équipements médicaux aux USA
Tags:
Conseil de sécurité et de défense nationale (SNBO), adhésion, visite, OTAN, Jens Stoltenberg, Kiev, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook