Ecoutez Radio Sputnik
    Alexandre Zakhartchenko, président de la République populaire de Donetsk (DNR)

    Ukraine: les insurgés "libéreront le Donbass" si Kiev adhère à l'Otan

    © Sputnik. Igor Maslov
    International
    URL courte
    567500934

    Les insurgés du Donbass reprendront les combats si Kiev entreprend des démarches en vue d'adhérer à l'Alliance atlantique.

    A la moindre tentative d'adhésion à l'Otan entreprise par Kiev, la République populaire de Donetsk (DNR) se retirera des accords de Minsk et engagera des combats pour "libérer le Donbass", a annoncé mercredi le président de la DNR, Alexandre Zakhartchenko, cité par l'Agence d'information de Donetsk.

    D'après lui, les déclarations du président ukrainien Piotr Porochenko et de son représentant aux négociations de Minsk Leonid Koutchma, selon lesquelles l'adhésion à l'Otan constitue un impératif pour l'Ukraine, visent à faire échouer les accords de Minsk.

    "Si l'Ukraine commence à préparer un référendum ou d'autres procédures pour son adhésion à l'Otan, la République populaire de Donetsk se retirera immédiatement des accords de Minsk et se mettra à débarrasser le Donbass de l'occupation kiévienne", a indiqué Alexandre Zakhartchenko.

    Il est persuadé que de nombreuses autres régions de l'Ukraine quitteront le pays en cas d'adhésion à l'Alliance atlantique.

    Le président Piotr Porochenko avait antérieurement annoncé la signature d'une déclaration conjointe prévoyant le renforcement de la coopération technico-militaire entre l'Ukraine et l'Otan.

    En recevant mardi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg, le président ukrainien a indiqué que la coopération entre Kiev et l'Otan revêtait un caractère stratégique.

    "L'Ukraine est l'avant-poste le plus oriental aussi bien de l'Otan que de la civilisation euro-atlantique", a-t-il affirmé, qualifiant de "criminelle" la décision de son prédécesseur de faire de l'Ukraine un Etat non aligné.

    "L'Ukraine et l'Otan n'ont jamais été aussi proches qu'aujourd'hui", a conclu Piotr Porochenko.

    La Russie a à plusieurs reprises déclaré que les démarches de Kiev visant à adhérer à l'Alliance appelleraient des contre-mesures de la part de Moscou.

    "Toute avancée de l'Alliance vers nos frontières nous contraindra à adopter des contre-mesures pour assurer notre sécurité nationale", a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

    Selon lui, l'Otan restera à jamais une alliance axée sur la confrontation.

    "Il s'agit d'une organisation créée à l'époque de la confrontation et pour la confrontation. Elle est donc incapable de modifier sa raison d'être", a conclu Dmitri Peskov.

    Lire aussi:

    Exercices de l’Otan en Ukraine: une "provocation" qui menace le processus de paix
    Ukraine: des anciens dirigeants du pays demandent un référendum sur l’adhésion à l’Otan
    Porochenko: l'Ukraine pourra intégrer l'Otan dans 6 à 7 ans
    L'Otan à l’Ukraine: "Nous ne pouvons pas résoudre tous vos problèmes"
    Tags:
    combat, adhésion, République populaire autoproclamée de Donetsk (RPD), OTAN, Jens Stoltenberg, Dmitri Peskov, Alexandre Zakhartchenko, Piotr Porochenko, Moscou, Kiev, Donbass, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik