Ecoutez Radio Sputnik
    Il-78, Su-24, Yak-130

    EI: la Russie pourrait mener des frappes unilatérales

    © Sputnik. Anton Denisov
    International
    URL courte
    6310291923

    La Russie envisage la possibilité d'effectuer des frappes aériennes unilatérales contre l'EI en Syrie, si les Etats-Unis rejettent une proposition visant à coordonner leurs actions avec Moscou, rapporte l'agence Bloomberg.

    Vladimir Poutine lors du sommet de l'OTSC au Tadjikistan
    © Sputnik. Service de presse et d'information du président de Russie
    Parallèlement, selon Bloomberg, qui cite des sources proches du Kremlin et du ministère russe de la Défense, Moscou préférerait que le gouvernement américain accepte d'allier ses forces avec la Russie, l'Iran et l'armée syrienne afin de lutter contre Daech.

    "La Russie estime que le bon sens prévaudra et qu'Obama acceptera la main tendue par Vladimir Poutine. Mais la Russie agira de toute façon, même si cela ne se produit pas", a déclaré à Bloomberg la spécialiste du Moyen-Orient à l'Institut russe d'études stratégiques, Elena Souponina.

    Selon une source anonyme à Washington, les Etats-Unis seraient prêts à discuter de la coordination des attaques afin d'éviter des incidents avec des avions russes, mais ils n'ont pas encore reçu une proposition "concrète" de Moscou. En outre, la coalition n'envisage pas la possibilité de coopérer avec les troupes d'Assad, ajoute la source.

    Auparavant, le président russe avait déclaré qu'il serait nécessaire d'unir les efforts afin de lutter non seulement contre le terrorisme, mais également contre d'autres problèmes urgents et croissants, à savoir le problème des réfugiés.

    Les journalistes estiment que l'initiative russe constituera l'événement central de l'intervention de Vladimir Poutine à New York devant l'Assemblée générale de l'Onu le 28 septembre, dans le cadre de laquelle les négociations entre les présidents américain et russe seraient possibles. 

    Lire aussi:

    Syrie: les USA désormais plus réceptifs à la position russe
    Bases russes en Syrie: pas de confirmation de la Maison Blanche
    Sarkozy: la situation en Syrie peut être réglée avec l'aide de la Russie
    Tags:
    frappe aérienne, Etat islamique, Vladimir Poutine, Barack Obama, Washington, Moscou, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik