International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
55563
S'abonner

Contrairement à certains dirigeants, dont François Hollande, la chancelière allemande Angela Merkel souhaite impliquer le président syrien Bachar al-Assad dans la recherche d'une solution au conflit syrien.

Comment résoudre le conflit syrien qui déchire le pays et force des milliers de Syriens à fuir la guerre? Jeudi à Bruxelles, lors d'un sommet extraordinaire consacré à la crise migratoire, Mme Merkel a affirmé aux autres 27 Chefs d'Etats européens que le règlement du conflit syrien nécessitait l'implication de Bachar al-Assad:

"Il faut parler avec de nombreux acteurs, et cela implique (Bachar al, ndlr) Assad, mais il y en a d'autres".

Angela Merkel a également prôné une collaboration plus large et souligné qu'il fallait parler "non seulement avec les Etats-Unis, la Russie, mais aussi avec les partenaires régionaux importants, l'Iran, des pays sunnites comme l'Arabie saoudite".

Cependant, l'opinion de la chancelière allemande n'a pas été partagée par tous les dirigeants européens. Le président français, François Hollande, s'est montré réticent, répétant que "l'avenir de la Syrie ne peut pas passer par Bachar al-Assad". Il a même déclaré, lors d'une conférence de presse après le sommet européen: "Il ne peut y avoir de transition réussie qu'avec son (Bachar al-Assad, ndlr) départ".

Pour le moment, il n'y a pas d'unanimité, au sein de l'UE, quant aux dispositifs pouvant permettre de mettre fin au conflit syrien.

La Syrie est secouée depuis plus de trois ans par un conflit intérieur qui a déjà fait plus de 240.000 morts, des civils pour la plupart. Plus de 2,3 millions de Syriens ont dû fuir le pays en raison des hostilités. L'Armée lutte contre des troupes de combattants appartenant à différents groupes, dont notamment l'EI et le Front al-Nosra. Les Etats-Unis veulent la démission du président syrien et se prononcent contre la fourniture de toute aide au gouvernement syrien. Moscou a à plusieurs reprises demandé à la coalition internationale de coopérer avec les autorités syriennes, sous l'égide du Conseil de sécurité de l'Onu, pour lutter contre l'EI.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Bachar el-Assad explique l'hostilité de l'Occident envers la Russie et l'Iran
Syrie: Assad pointe les causes de la crise
Assad: le succès du dialogue en Syrie conditionné à la victoire sur le terrorisme
Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Tags:
crise, dialogue, guerre, Union européenne (UE), Bachar el-Assad, François Hollande, Angela Merkel, Europe, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook