Ecoutez Radio Sputnik
    Euro

    Euro: "Le Portugal doit se libérer de cette domination coloniale"

    © Flickr/ Images Money
    International
    URL courte
    402262473

    Le membre du comité central du parti communiste portugais Vasco Cardoso estime que le Portugal a connu une récession à partir du moment où le pays a rejoint la zone euro.

    "Actuellement, nous produisons moins de biens que quand nous avons rejoint l'Union européenne et la zone euro", considère M. Cardoso, interrogé par Sputnik.

    Les conséquences de l'adhésion à la zone euro pour le Portugal

    L'homme politique fait remarquer que le bilan productif ainsi que le PIB portugais ont diminué par rapport aux indices qui avaient cours avant l'adhésion à la zone euro. "Le taux de chômage a augmenté. A l'époque nous avions 350.000 chômeurs et actuellement nous en avons 1,2 million", poursuit-t-il.

    Selon M. Cardoso, une des conséquences de l'adhésion du Portugal à la zone euro est l'importante dette extérieure. "Nous avons pris un escalator infini d'augmentation de la dette extérieure", a-t-il lancé, en ajoutant que cette dette augmentait avec l'intervention de la Troïka dans les affaires portugaises.

    "Actuellement, la dette extérieure atteint 128% du PIB alors que les dépenses de l'État consacrées au paiement des intérêts de sa dette sont trop lourdes pour notre pays", dit l'homme politique. Selon lui, il faut neuf milliards d'euros pour le seul paiement des intérêts, ce qui veut dire qu'il faudrait consacrer près de 5% du PIB par an pour payer ces intérêts.

    L'euro est à l'origine de la forte baisse de la production nationale: les exportations portugaises deviennent plus chères tandis que les importateurs étrangers accèdent plus facilement au marché portugais. L'agriculture et la pêche sont les secteurs qui ont le plus souffert de l'intégration économique au sein de l'Union européenne, estime-t-il.

    "La monnaie unique fait le jeu des capitaux importants et des grandes puissances mondiales, et c'est pour cela que des mesures austères sont imposées aux salariés", pense M. Cardoso.

    Il considère que le peuple portugais doit se libérer de ces "mesures de domination coloniale". "Les peuples doivent être libérés de l'euro, ils doivent l'enlever de leur chemin car, sans cela, le processus d'émancipation n'atteindra pas son but", fait-il remarquer.

    "Nous sommes pour la sortie du Portugal de l'OTAN"

    Le membre du comité central du parti communiste portugais se prononce contre les grandes manœuvres militaires de l'Otan qui se tiendront en Italie du 28 septembre au 6 novembre, sous le nom de "Trident Juncture 2015".

    "Nous sommes contre la participation du Portugal à cette opération de l'OTAN et contre le fait également qu'elle se déroule sur le territoire portugais. Par voie de conséquence, nous sommes pour la sortie du Portugal de l'OTAN et contre toutes alliances militaires en général", lance-t-il.

    "L'OTAN devrait évoluer vers sa dissolution. Dans cette lutte pour la paix, nous nous prononçons contre les objectifs de l'OTAN — contre la guerre", martèle-t-il.

    Lire aussi:

    Le Monténégro sur le point d'adhérer à l'Otan
    Manœuvres de l'Otan: "l'Italie sert de laboratoire militaire des USA!"
    Gorbatchev: "l'Otan est devenue une police mondiale"
    Tags:
    manœuvres, OTAN, Portugal
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik