International
URL courte
4446
S'abonner

Valéry Giscard d’Estaing propose d’envoyer en Syrie des forces de l’Onu sous le commandement d’un général français et de renforcer les contrôles aux frontières de l’Europe.

Dans une interview accordée dimanche au Parisien, l'ex-président français a déclaré qu'il "faut un effort rapide pour pacifier la Syrie". Notamment, il prône "un mandat de l'Onu sur la Syrie, pour une durée de cinq ans (…) avec des forces militaires professionnelles venant des membres permanents du Conseil de sécurité".

"Cette force onusienne pourrait être placée sous la responsabilité d'un général français", a précisé VGE.

Quant au président syrien Bachar el-Assad, l'ancien chef de la République estime qu'il "pourrait conserver sa résidence à Damas, mais en abandonnant tout pouvoir sur la sécurité du pays".

Outre la situation en Syrie, M.d'Estaing a également soulevé la question d'un afflux massif de migrants. Comme environ un tiers des réfugiés prétendument en provenance de Syrie trompent, en regagnant les pays d'Europe avec de faux passeports syriens, VGE préconise de "renforcer les systèmes de contrôle, refermer les points de passage qui, notamment dans le sud de l'Europe, sont totalement ouverts".

Selon l'ex-président français, ces mesures visent à identifier les étrangers avant qu'ils ne pénètrent en Europe.

Lire aussi:

La France réalise ses premières frappes aériennes en Syrie
Angela Merkel appelle à dialoguer avec Bachar al-Assad
Allemagne: un réfugié sur trois est un faux Syrien
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
Tags:
migrants, Casques bleus, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Bachar el-Assad, Valéry Giscard d'Estaing, Europe, Syrie, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook