Ecoutez Radio Sputnik
    Mistral

    Mistral: le contrat avec Moscou annulé sous la pression de l'Otan

    © AFP 2017 Jean-Sebastien Evrard
    International
    URL courte
    Résiliation du contrat Mistral (128)
    981451678

    Selon des membres du Sénat, la France a annulé la vente des BPC Mistral à la Russie sous la pression de l'Otan.

    "Au moment de livrer les bateaux, nous avons subi d'importantes pressions des pays d'Europe orientale, sans parler des pays baltes, dans le cadre de l'assemblée parlementaire de l'OTAN", a déclaré Daniel Reiner, sénateur de la Meurthe-et-Moselle (Lorraine), lors d'une réunion de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat.

    La commission s'est penchée mardi sur le projet de loi autorisant l'approbation d'un accord franco-russe relatif à la cessation du contrat sur la vente des bâtiments de projection et de commandement de classe Mistral à Moscou.

    "La Pologne avait en effet menacé d'interrompre les négociations, qui portaient sur cinquante hélicoptères Caracal pour un montant de 2,5 milliards d'euros, si nous livrions les bateaux", a précisé Robert del Picchia, sénateur représentant les Français établis hors de France.

    "Notre politique étrangère est désormais dirigée par les Américains. Voilà le véritable sujet; le reste n'est que littérature (…). Nous devons retrouver notre souveraineté. C'est pourquoi je demande un véritable débat sur l'opportunité pour nous de rester membre de l'Otan", a noté Jean-Pierre Grand, sénateur de l'Hérault (Languedoc-Roussillon).

    M.Reiner a reconnu que les navires seraient difficiles à vendre au même prix que la France avait obtenu des Russes, mais qu'elle y parviendrait car ce sont de bons bateaux, "même si le budget de l'État en pâtira". 

    "Nous réaffirmons avec force que la Russie doit être un partenaire privilégié de la France et de l'Europe", a pour sa part déclaré Josette Durrieu, sénatrice des Hautes-Pyrénées (Midi-Pyrénées).

    La commission a adopté le rapport ainsi que le projet de loi.

    Dossier:
    Résiliation du contrat Mistral (128)

    Lire aussi:

    Revente des Mistral: la France perd environ 1,1 md EUR
    Les sénateurs russes et français signent un protocole de coopération
    Thierry Mariani: l'affaire du Mistral est un «triple fiasco pour la France»
    Tags:
    Mistral, OTAN, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik