Ecoutez Radio Sputnik
    Militaire ukrainien. Image d'illustration

    Le sénateur McCain insiste sur les livraisons d'armes à Kiev

    © AFP 2017 OLEKSANDR STASHEVSKIY
    International
    URL courte
    252211445

    Le projet de budget militaire pour l'exercice financier 2016 n'engage pas le Pentagone à livrer des armes à l'Ukraine, mais autorise le secrétaire à la Défense à prendre une telle décision.

    Proposé par le Parti républicain, ce document comprend des dispositions autorisant Washington à livrer des armes à Kiev, y compris des systèmes antichars de grande précision Javelin, a annoncé mardi le sénateur républicain John McCain.

    Selon lui, l'armée ukrainienne n'a pour le moment rien à opposer au matériel de guerre utilisé par les républiques autoproclamées du Donbass.

    "C'est la raison pour laquelle les Javelin figurent parmi les systèmes clés que nous devons livrer", a déclaré McCain qui préside la commission des forces armées du Sénat.

    Le président de la commission similaire à la Chambre des représentants, le républicain Mac Thornberry, a pour sa part affirmé que cette initiative bénéficiait d'un "soutien sérieux" au Congrès.

    Le projet de budget militaire n'engage pas le Pentagone à livrer des armes à Kiev, mais accorde au secrétaire à la Défense le droit de prendre une telle décision. Il est prévu de débloquer à cet effet 300 millions de dollars. D’après le document, le soutien préconisé par les républicains doit comprendre l'octroi de renseignements, ainsi qu'une "aide létale", dont des armes perforantes, des mortiers, des lance-grenades, des armes d'infanterie et des munitions".

    L'administration américaine s'est déjà opposée à ce projet de budget militaire. La Maison Blanche a fait savoir qu'elle avait seule le droit de décider comment dépenser les fonds budgétaires. Il n'est pas exclu que le président Barack Obama oppose un veto à ce texte.

    Lire aussi:

    Le sénateur US McCain appelle à fournir des armes à l'Ukraine
    Ukraine: McCain reconnaît l'utilisation de bombes à sous-munitions par l’armée
    McCain: plutôt renoncer à l'espace que de sponsoriser "les amis de Poutine"
    Tags:
    projet de budget, livraisons d'armes, Sénat des États-Unis, Congrès des États-Unis, John McCain, Ukraine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • avatar
      b.tartar
      LAMBERT : un QI n'a jamais dit que la personne était intelligente, disons simplement pour ton cas que tu dois avoir plusieurs connections cérébrales débranchée !
      Tes âneries ne nous concernent pas, et puis après tout si cela t'amuse d'être la "poule" martyr du poulailler c'est que tu dois être un peu maso.
    • avatar
      nocturn_01
      Mais qui a osé interrompre sa prescription de neuroleptiques ?
    • avatar
      Ny, Pogodi !
      Aller, un ti roman.
      Bon M. McCain, faisons comme vous dites. Vous livrez des beaux jouets tout neufs. Une semaine plus tard, l'Ukraine reprend les combats - d'ailleurs, on se demande pourquoi ils auraient besoin d'armes de précision, tout est en ruine dans le Donbass. Les accords de Minsk sont violés, Poutine-Hollande-Merkel sont "profondément préoccupés". Les séparatistes ne vont pas manquer d'attaquer à leur tour. En tant que "population Russe", ils demandent la protection de la Russie, qui accepte de leur fournir des armes - pour de vrai, cette fois ci. Les combats s'intensifient, Poroshenko en veut plus, tout le monde est effrayé par laa tournure des évènements, et on commence a reparler de négociation, Russie-US cette fois. Personne ne perd la face, personne ne recule, la ligne de front est figée, à la coréenne. On a juste quelques dizaines de milliers de morts en plus, de destructions en plus.
      Quel est l'intérêt par rapport à la situation actuelle? Pourquoi diable ne pas accorder aux séparatistes ce qu'ils veulent? On est bien prêt à le faire pour l'Ecosse ou la Catalogne si le cas se présente. Au fait, M. McCain, rassurez moi, vous n'enverrez pas vos chars, vos bombardiers et toute votre quincaillerie en Ecosse ou en Catalogne, hein?
    Afficher les nouveaux commentaires (0)