International
URL courte
4871
S'abonner

Le premier ministre irakien Haider al-Abadi a déclaré jeudi qu'il saluerait des frappes aériennes russes contre le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Irak.

"M.Poutine m'a dit que la Russie luttait contre l'EI en Syrie et je le crois. Je suis favorable aux frappes aériennes russes contre Daesh en Irak", a indiqué M.al-Abadi à la chaîne France 24.

"Je n'en ai pas encore discuté avec M.Poutine (…). Si on nous le propose, nous examinerons cette offre et je l'accepterai", a-t-il ajouté.

Selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, "les frappes aériennes russes seront effectuées uniquement sur le territoire syrien".

"Nous n'allons pas porter de frappes en Irak, nous n'avons pas reçu de demande. Comme vous le savez, nous sommes des gens polis et nous n'arrivons pas si on ne nous invite pas", a indiqué M.Lavrov lors d'une conférence de presse.

M.Al-Abadi s'est dit déçu par l'aide apportée à l'Irak par la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis. "Nous n'avons pas reçu d'aide massive des Etats-Unis. Nous avons besoin de la participation d'une large coalition, comprenant notamment la Russie et  l'Iran", a-t-il ajouté.

La Russie a commencé mercredi une opération aérienne contre l'EI en Syrie. Elle est le seul pays à avoir obtenu le feu vert du président Bachar al-Assad pour lutter contre les terroristes sur le territoire syrien.

Lire aussi:

Le président vénézuélien soutient les frappes russes en Syrie
Frappes russes en Syrie: la France pose trois conditions
Frappes russes en Syrie: l’Onu avoue s’être trompée
Tags:
Russie, Irak, Syrie, Sergueï Lavrov, Haïder al-Abadi, Etat islamique, frappe aérienne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook