Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants en Croatie

    UE: 630.000 migrants entrés illégalement en 2015

    © REUTERS/ Antonio Bronic
    International
    URL courte
    61062918

    Environ 630.000 personnes sont entrées illégalement en Europe depuis le début de l'année en cours, selon le directeur de l'agence européenne de surveillance des frontières Frontex Fabrice Leggeri.

    Dans une interview publiée lundi dans le quotidien L'Alsace, M.Leggeri a qualifié la crise migratoire connue par l'Europe aujourd'hui de "sans précédent depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale".

    Migrants
    © AP Photo/ Alexander Zemlianichenko
    "Nous avons enregistré environ 630.000 franchissements illégaux de frontières, fin septembre", a fait savoir M.Leggeri.

    Le patron du Frontex appelle la communauté européenne à renforcer la coopération entre les pays en vue de gérer la crise actuelle de manière plus efficace. Selon lui, au lieu de déployer des centaines de policiers aux frontières nationales des pays européens, il faudrait les envoyer à la frontière extérieure de l'UE.

    "Si chaque Etat gère la crise dans son coin, sans se coordonner avec ses voisins, les flux ne cessent de passer d'un pays à l'autre, au détriment de tous", souligne-t-il.

    Interrogé sur la mise en place d'un corps européen de garde-frontières, idée évoquée récemment par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, M.Leggeri a estimé qu'un tel corps "n'était pas envisageable à moyen terme", tandis que l'objectif était "d'être efficace rapidement"

    "Il faut aller vers une gestion plus intégrée des frontières, un réseau européen de surveillance dont Frontex est la préfiguration. Et envisager une capacité d'action autonome dans certains cas: par exemple, que Frontex puisse intervenir dans une crise, sans attendre que l'Etat concerné en ait fait la demande", indique-t-il.

    Lire aussi:

    Migrants: pas de murs à Athènes, mais plus de moyens
    La crise migratoire pousse l’Allemagne à revoir ses relations avec la Russie
    Migrants: la France n'accueillera "pas plus de 30.000 réfugiés"
    La Hongrie érige de nouveaux barrages contre les migrants
    Tags:
    gardes-frontières, frontière, immigration clandestine, réfugiés, crise migratoire, Frontex (agence européenne pour la surveillance des frontières), Union européenne (UE), Jean-Claude Juncker, Fabrice Leggeri, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik