International
URL courte
51480
S'abonner

La coalition internationale de 65 pays dirigée par les Etats-Unis mène des opérations contre l'EI en Syrie depuis septembre 2014. Toutefois, selon le président syrien, elles ne portent pas de résultats, et sont au contraire contreproductives.

Les Etats-Unis appellent la Russie à ne pas entraver les opérations de la coalition internationale visant les djihadistes de l'Etat islamique en Syrie, a déclaré mardi le porte-parole de la Maison Blanche Josh Earnest.

"Le président (Barack Obama) a laissé clairement entendre que la Russie ne devait pas gêner la coalition internationale de 65 pays qui cherche à anéantir l'EI. Nous l'avons dit assez clairement. Les militaires américains et russes ont eu au moins une discussion visant à lever les contradictions entre ces démarches", a indiqué le porte-parole.

Par ailleurs, ce dernier a exprimé "sa sérieuse préoccupation quant à la réalisation par la Russie de ses objectifs". Selon le porte-parole, "plusieurs frappes russes sont faites dans des endroits où il y a peu ou pas du tout de forces de l'EI". "Et Moscou poursuit ces frappes malgré ses déclarations selon lesquelles elles ne visent que l'EI", a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche.

Mercredi dernier, la Russie a lancé des frappes ciblées contre les positions de l'EI en Syrie. Lors des deux premières journées, les avions russes ont détruit des états-majors des djihadistes, une usine d'explosifs, un camp d'entraînement et plusieurs autres sites. De son côté, la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis  mène depuis septembre 2014 des opérations contre l'EI. Toutefois, selon le président syrien, elles ne portent pas de résultats, et sont au contraire contreproductives.

Lire aussi:

Président tchèque: la Russie frappe exclusivement les terroristes en Syrie
Syrie: l'aviation russe porte 20 frappes contre 12 sites de l'EI
Syrie: l'aviation russe "sûre à 100%" de la précision de ses frappes
La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Tags:
Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook