Ecoutez Radio Sputnik
    Une escadrille de chasse russe à la base de Khmeimim, en Syrie

    Moscou met en garde contre les provocations de l'EI

    © Sputnik. Dmitriy Vinogradov
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)
    137225662

    Moscou n'exclut pas que les terroristes de Daech puissent détruire des mosquées pour ensuite accuser l'aviation russe de frapper des ouvrages civils en Syrie.

    Le porte-parole du ministère russe de la Défense, le général Igor Konachenkov, a commenté l'allégation provocatrice d'une source militaire anonyme en Syrie selon laquelle les pilotes russes avaient frappé le site historique de Palmyre.

    "Toutes les informations des médias étrangers faisant état de frappes aériennes sur Palmyre sont un pur mensonge. Notre aviation ne vise ni les localités ni, à plus forte raison, les monuments d'architecture qu'elles abritent", a déclaré le général.

    Le porte-parole a rappelé que la destruction des sites historiques était pratiquée par les terroristes de l'Etat islamique (EI) qui avaient notamment fait sauter le célèbre Arc de triomphe de Palmyre.

    "Nous n'excluons pas que dans cette ville et dans d'autres encore, les terroristes soient en train de préparer des provocations — des destructions de mosquées, par exemple — pour ensuite montrer des photos et des vidéos fabriquées de toutes pièces et accuser ainsi les pilotes russes opérant en Syrie", a indiqué M. Konachenkov.

    Selon lui, l'aviation russe a bombardé mardi 12 cibles, dont des postes de commandement, des bases et des centres d'entraînement de terroristes de l'EI. Deux chasseurs Sukhoï Su-25 ont frappé un camp de Daech à Kafer Awaid (province d'Idleb).

    "A en juger d'après les messages radios interceptés, les conversations dans ce camp étaient menées dans différentes langues étrangères. Nous pouvons en déduire que cette base servait à entraîner des combattants étrangers", a précisé le général.

    Il a ajouté que les terroristes transféraient leurs armements dans les villes pour les déployer dans les quartiers résidentiels.

    "En règle générale, ils placent leur matériel blindé à proximité des mosquées, car ils savent bien que nous ne frapperons jamais ces dernières", a conclu le porte-parole du ministère de la Défense.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (418)

    Lire aussi:

    Les bombardiers russes détruisent des blindés dérobés par l’EI en Irak et en Syrie
    Sénateurs US: la CIA doit cesser de former les combattants syriens
    Washington refuse de partager avec Moscou les coordonnées de l’EI en Syrie
    Tags:
    mosquées, provocation, frappe aérienne, Palmyre, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik