Ecoutez Radio Sputnik
    la mosquée Al-Nour après frappes, Sanaa

    Silence, on tue au Yémen: une frappe contre un mariage fait plus de 20 morts

    © AFP 2017 Mohammed Huwais
    International
    URL courte
    112134335

    Pendant que de fausses preuves sont utilisées pour accuser la Russie de tuer des civils en Syrie, plus de 20 personnes ont été tuées et 25 blessées dans un bombardement de la la coalition saoudienne au Yémen.

    Des avions de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite ont effectué mercredi deux frappes visant une fête de mariage à Sanban, ville rebelle située à une centaine de kilomètres au sud de Sanaa.

    Selon les données du New York Times, l'attaque aérienne, visant la maison d'un des dirigeants des Houthis, a causé au moins 23 morts. 25 personnes sont blessées, selon AP.

    Ce n'est pas la première bavure du genre: le 28 septembre, la coalition dirigée par l'Arabie saoudite a effectué des frappes aériennes visant une cérémonie de mariage au sud-ouest de Yémen, causant plus de 130 morts.

    Les affrontements entre les autorités yéménites et les insurgés houthis se sont intensifiés en août 2014. En janvier 2015, la branche armée des Houthis, Ansar Allah, s'est emparée de la capitale du pays. Le président Abd Rabo Mansour Hadi s'est d'abord réfugié à Aden, mais la prise de cette ville par les insurgés chiites le 25 mars l'a contraint à quitter le pays.

    Répondant à l'appel du président en exil, l'Arabie saoudite soutenue par Bahreïn, le Qatar, le Koweït et les Emirats arabes unis a lancé le 26 mars l'opération aérienne Tempête décisive (Tempête de fermeté) contre les Houthis. L'Egypte, la Jordanie, le Maroc et le Soudan ont également rejoint la coalition. Le 21 avril, l'Arabie saoudite a annoncé la fin de l'opération qui a permis de détruire les armes balistiques se trouvant entre les mains des Houthis, liés à l'Iran, et des militaires fidèles à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh. La coalition a également annoncé le lancement, à partir du 22 avril, d'une nouvelle opération au Yémen baptisée Renaissance de l'espoir destinée à rétablir le processus politique, à combattre le terrorisme et à mettre fin aux activités militaires des Houthis.

    Selon l'ONU, 5.000 personnes ont été tuées et 25.000 blessées dans le conflit depuis mars.

    Lire aussi:

    Yémen: 29 morts dans un attentat contre une mosquée
    Yémen: le palais présidentiel ciblé par un raid aérien
    Yémen: une frappe de la coalition arabe tue 36 civils
    Tags:
    décès, coalition, mariage, frappe aérienne, Proche-Orient, Arabie Saoudite, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik