Ecoutez Radio Sputnik
    Combattants de l’Armée syrienne libre (ASL). Archive photo

    Conflit syrien: Moscou appelle Londres à conjuguer les efforts

    © REUTERS/ Hosam Katan
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (2014) (607)
    144368512

    La Russie appelle la Grande-Bretagne à fournir son aide afin d’établir des contacts avec l’Armée syrienne libre (ASL) dans le but de coordonner la lutte contre l’Etat islamique (EI) et d’évoquer sa possible implication dans le processus de règlement politique en Syrie, rapporte le ministère russe des Affaires étrangères.

    "D'après Alexandre Iakovenko (ambassadeur russe à Londres, ndlr), la partie russe serait reconnaissante si ses homologues britanniques contribuaient à établir des contacts avec l'ASL en vue de conjuguer les efforts dans la lutte contre l'EI ainsi que de d'évoquer la possibilité de son implication dans un processus de règlement politique", a annoncé le porte-parole de la mission diplomatique russe.

    L'Armée syrienne libre est le principal groupe armée de l'opposition syrienne. Cependant, Riad Haddad, ambassadeur syrien à Moscou, a souligné que l'ASL ne donnait plus signe de vie et que ses membres avaient rejoint d'autres formations militaires.

    Plus tôt, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que la Russie ne considérait pas l'ASL comme un groupe terroriste et était prête à établir des contacts avec les dirigeants de cette structure.

    Damas n'a pas demandé pour le moment à Moscou d'implanter une base militaire à Lattaquié, mais espère qu'une telle base fera un jour son apparition, a déclaré l'ambassadeur syrien en Russie, Riad Haddad, dans une interview à l'agence Sputnik.

    Il s'agit d'une base militaire que la Russie pourrait implanter en plus de son centre d'entretien et de ravitaillement dans le port de Tartous.

    "Si vous voulez connaître mon opinion, je souhaite que cela se produise demain, et ce dans n'importe quelle région du pays", a ajouté le diplomate.

    Les frappes ciblées de l'aviation russe ont détruit près de 40% des infrastructures du groupe djihadiste, a indiqué l'ambassadeur, soulignant que cette opération visait uniquement les terroristes.

    "Il s'agit des bombardements dirigés contre les régions qui abritent des armements. Par conséquent, il n'y a pas et il ne peut pas y avoir d'opposants politiques sur ces territoires. Les bombardements visent uniquement les groupes terroristes opérant dans les régions concernées: l'Etat islamique, le Front al-Nosra, l'Armée de la Conquête et l'Armée de l'Islam (Jaysh al-Islam). Il existe également d'autres formations, plus petites, qui font partie de ces quatre groupes islamistes", a précisé le diplomate.

     

    Dossier:
    Situation en Syrie (2014) (607)

    Lire aussi:

    Syrie: premier succès de l'opération anti-EI de l'ASL, appuyée par la coalition
    Syrie: l'ASL refuse de cesser le combat tant qu'Assad est au pouvoir
    Syrie: l'ASL refuse de cesser le combat pendant Genève-2
    Tags:
    crise syrienne, frappe aérienne, Armée syrienne libre (ASL), Etat islamique, Royaume-Uni, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik