International
URL courte
Situation en Syrie (2014) (607)
392022
S'abonner

Les forces armées syriennes ont pris le contrôle des régions dans l'ouest du pays, après les frappes aériennes de l'armée russe sur les positions de l'EI.

Lors d'une vaste offensive en vue d'anéantir les groupes terroristes et de libérer les régions souffrant de la terreur, l'armée syrienne a effectué une avancée dans les zones situées autour de l'autoroute principale du pays, rapporte dimanche Reuters, citant l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Il est à noter, que l'autoroute va de la capitale Damas, dans le sud, jusqu'à Alep au nord en passant par Homs et Hama.

Après des affrontements meurtriers, l'armée a pris le contrôle de Tal Skik, zone de plateaux de la province d'Idlib proche des positions tenues par les islamistes le long de l'autoroute. Les combattants du Hezbollah libanais ont été également impliqués dans l'offensive.

Selon l'agence de presse Sana, Tal Skik est désormais sous le contrôle de l'armée syrienne après une "vaste opération militaire" sur le terrain appuyée par les frappes aériennes russes contre les "organisations terroristes" du secteur.

Cinquante combattants ennemis ont été tués par les frappes aériennes, indique l'agence de presse.

La Russie effectue, depuis le 30 septembre, des frappes aériennes ciblées contre l'EI en Syrie à la demande du président du pays, Bachar el-Assad. Les forces aériennes russes ont déjà porté près de 200 frappes, détruisant des postes de commandement, des camps d'entraînement, des dépôts de munitions et de combustible appartenant à l'EI, et tuant près de 300 terroristes. En plus, quatre navires de la Flottille russe de la mer Caspienne ont tiré 26 missiles de croisière Kalibr détruisant 11 sites de l'Etat islamique à une distance de 1.500 km.

D'après l'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad, l'aviation russe a déjà détruit près de 40% des infrastructures de l'EI.

Moscou a précisé que son opération aérienne sert d'appui à l'offensive des troupes syriennes au sol et qu'il n'envisage pas de lancer une opération terrestre en Syrie.

Dossier:
Situation en Syrie (2014) (607)

Lire aussi:

Vaste offensive au sol des troupes de l'armée syrienne
L'aviation russe a aidé l'armée syrienne à libérer Bahsa
La Russie en contact avec l'opposition syrienne modérée?
La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Tags:
offensive, Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Bachar el-Assad, Idlib, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook