Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov

    Syrie: les USA refusent d'accueillir une délégation russe

    © Sputnik . Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    53596

    Pas question également pour Washington d'envoyer des négociateurs à Moscou pour discuter de la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique.

    Les Etats-Unis ont refusé mercredi d'accueillir une grande délégation russe conduite par le premier ministre russe Dmitri Medvedev pour discuter de la lutte conjointe contre le terrorisme en Syrie, a annoncé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    "Nous avons reçu aujourd'hui une réponse officielle. L'intervention publique d'hier de notre président aurait poussé les Américains à réagir à nos propositions. Ils ont répondu qu'ils n'arrivent pas à envoyer une délégation à Moscou ni à accueillir une délégation russe à Washington", a indiqué M.Lavrov à la Douma (chambre basse du parlement russe).

    "Une entente sur les mesures à prendre pour éviter des incidents aériens au-dessus de la zone de crise" est le seul sujet qui intéresse Washington, a ajouté le ministre.

    Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a annoncé mardi que le président Vladimir Poutine avait nommé le premier ministre Dmitri Medvedev à la tête d'une délégation représentative pour la Syrie. La délégation devait réunir des responsables de l'Etat-major général des Forces armées et des services secrets russes.

    Selon M.Peskov, "le ministre russe des Affaires étrangères est déjà en contact avec son homologue américain John Kerry. Il s'agit d'établir des contacts à un niveau plus élevé. Cela montre l'importance que Moscou attache à cet échange d'information", a noté M.Peskov.

    M.Lavrov a rappelé que Moscou avait proposé à Washington de mener des entretiens sur la Syrie en septembre dernier, alors que le président Poutine participait à la session de l'Assemblée générale de l'Onu à New York. Le chef de l'Etat russe avait alors informé le président américain Barack Obama des frappes prévues par la Russie contre le groupe terroriste Etat islamique en Syrie.

    La Russie mène des frappes aériennes contre l'EI en Syrie depuis le 30 septembre dernier à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Plus de 50 avions et hélicoptères participent à l'opération russe. Le 7 octobre, des navires de la Flottille russe de la mer Caspienne se sont joints à l'opération en tirant des missiles de croisière Kalibr contre des sites de l'EI en Syrie. Les missiles ont détruit leurs cibles à une distance de 1.500 km.

    La coalition internationale dirigée par les Etats-Unis effectue des frappes aériennes contre l'EI en Syrie depuis 2014.


    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    Général US: l’implication de Moscou dans le conflit syrien indispensable
    Syrie: Clinton veut une zone d’exclusion pour faire pression sur la Russie
    Les avions de combat Sukhoï Su-30 désormais en Syrie
    Tags:
    lutte antiterroriste, frappe aérienne, Etat islamique, Dmitri Medvedev, Dmitri Peskov, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik