Ecoutez Radio Sputnik
    Thales

    Satellites pour l’Arabie saoudite: la France pourrait décrocher le "contrat du siècle"

    © Flickr
    International
    URL courte
    23225

    La signature éventuelle d'un contrat entre Riyad d'un côté et Thales et Airbus de l'autre pourrait rapporter "plusieurs milliards", estime Matignon.

    Les deux constructeurs de satellites français lanceront des négociations sur la fourniture de quatre satellites (deux d'observation et deux de télécoms) à Riyad.

    Il s'agit d'un des contrats négociés lors de la visite de la délégation française en Arabie saoudite.

    Le montant total du contrat éventuel s'élèvera à "plusieurs milliards", estime Matignon. Pour le moment, personne ne peut donner le chiffre exact. Pourtant, il semblerait que Thales et Airbus pourraient gagner entre 2,5 et 3 milliards d'euros si les parties prenantes concluent le contrat en question dont la signature est prévue pour 2016.

    Pour le moment, les deux géants, qui ont réussi à se mettre d'accord sur le partage du programme, restent des négociateurs exclusifs de l'Arabie saoudite dans le cadre d'un programme concernant deux satellites d'observation et deux satellites de télécoms militaires sous le pilotage du gouvernement français. Selon l'accord atteint auparavant entre les deux groupes, Airbus se chargera du programme d'observation et Thales se concentrera sur les télécoms militaires.

    Lors de sa visite en Arabie saoudite, la délégation française a décroché des contrats d'un montant total de dix milliards d'euros.

    Paris et Ryad ont conclu des contrats concernant un grand nombre de secteurs, dont l'énergie, les infrastructures, la santé, l'agroalimentaire, l'aéronautique, les télécommunications et l'armement.

    Chambre d'exécution
    © AP Photo / Trent Nelson, Pool, File
    Pour le moment, les contrats ne sont pas encore finalisés, pourtant la délégation française semble satisfaite des résultats déjà obtenus et des perspectives économiques s'ouvrant devant la France et l'Arabie saoudite.

    L'Arabie saoudite est considérée comme la première économie du monde arabe. Il est pourtant à noter que l'application étendue de la peine de mort dans le pays suscite l'inquiétude de nombreuses organisations, qui reprochent au gouvernement français de fermer les yeux sur ces dérives en matière de droits de l'homme.

    Le gouvernement saoudien est notamment critiqué pour le non-respect des droits des femmes et des minorités.

     

    Lire aussi:

    Les droits de l'homme d'après l'Arabie saoudite
    CDH: la nomination de l’Arabie saoudite passe mal
    Arabie: trois Saoudiens et un Syrien décapités, 127 exécutions en 2015
    Tags:
    signature, contrat, coopération, droits de l’homme, accord, économie, Airbus Group, Thales, Thales Alenia Space, Manuel Valls, Arabie Saoudite, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik