International
URL courte
1034
S'abonner

Les autorités britanniques ne garantissent pas l'immunité de Julian Assange au cas où il quitterait le territoire de l'ambassade de l'Equateur à Londres.

L'Equateur a demandé à la Grande-Bretagne d'accorder un sauf-conduit temporaire à Julian Assange, fondateur du site lanceur d'alertes Wikileaks, qui a besoin du traitement médical, a annoncé mercredi le chef de la diplomatie équatorienne Ricardo Patiño.

Selon le diplomate, il s'agit avant tout pour M.Assange de la possibilité de quitter le territoire de l'ambassade afin de se rendre à l'hôpital sans risque d'être arrêté.

Pourtant, la réponse de Londres s'est avérée décourageante.

"Selon la réponse que nous avons reçu de la part de la Grande-Bretagne, il peut quitter le territoire de l'ambassade à tout moment afin d'obtenir le traitement médical dont il a besoin, mais le mandat d'arrêt européen restera en vigueur. Ce qui veut dire que s'il quitte l'ambassade, il peut être arrêté", a expliqué M.Patiño lors d'une conférence de presse diffusée sur le site Internet du ministère équatorien des Affaires étrangères.

Ricardo Patiño a fait remarquer que le fondateur de Wikileaks s'était blessé à l'épaule suite à une chute.

"Il souffre de douleurs à l'épaule droite depuis trois mois, il a besoin de faire une imagerie à résonance magnétique", a-t-il fait savoir.

Il a également ajouté que début novembre, des représentants de la justice suédoise devaient se rendre en Equateur afin d'examiner l'affaire de M.Assange.

Depuis 2012, Julian Assange vit dans des conditions difficiles — réfugié dans un petit appartement au sein de l'ambassade de l'Equateur, il ne peut pas sortir sans risquer d'être arrêté et extradé vers la Suède, où il est mis en cause dans une affaire de viol.

Il pourrait également être déféré devant la justice américaine, où il risque une longue peine d'emprisonnement, voire éventuellement la peine de mort pour espionnage et publication non autorisée de documents secrets de la diplomatie américaine.

 

 

Lire aussi:

Quand Julian Assange inspire le 36e volume d'Astérix
Assange accuse Hollande de "coup de poignard dans le dos"
Opération Hôtel: les plans de fuite d'Assange révélés
Sous-marins: Canberra et Washington réagissent au rappel des ambassadeurs français
Tags:
Europe, Londres, Royaume-Uni, Equateur, Julian Assange, WikiLeaks, ambassade, prison, hôpital, ambassadeur, mandat, secret, sauf-conduit, menaces
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook