Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de l'UE

    L'UE condamne l'opération russe en Syrie

    © Flickr /
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    1184115
    S'abonner

    Les dirigeants des pays membres de l'UE ont également confirmé que le règlement de la situation en Syrie est impossible tant que Bachar el-Assad reste au pouvoir.

    Les chefs des Etats membres de l'UE ont condamné les actions de la Russie en Syrie, tout en excluant la possibilité d'un règlement tant que Bachar el-Assad restera au pouvoir, stipule le communiqué final du sommet de l'UE qui s'est tenu hier à Bruxelles.

    "Une paix durable en Syrie est impossible tant que le gouvernement actuel restera au pouvoir et que les attentes légitimes de tous les membres de la société syrienne ne seront pas satisfaites. Le Conseil européen a exprimé son inquiétude face aux attaques russes visant l'opposition syrienne et des civils et à la menace d'une escalade militaire", lit-on dans le communiqué de l'UE.

    Les dirigeants de l'UE ont souligné que l'organisation était concentrée sur la recherche d'une solution politique au conflit en coopération étroite avec l'Onu et les pays de la région tout en appelant toutes les parties prenantes à travailler ensemble afin d'atteindre ce but.

    Il est à noter qu'une déclaration sur ce sujet avait déjà été émise lors du dernier sommet de l'UE qui s'est récemment tenu à Luxembourg. A l'époque, la haute représentante de l'UE pour les Affaires étrangères Federica Mogherini avait fait remarquer que l'opération militaire russe en Syrie modifiait radicalement la situation, tout en soulignant que l'UE allait discuter du processus de la transition politique en Syrie avec Moscou.

    "Je dois souligner que le rôle que la Russie pourrait jouer dans le règlement politique de la situation est très important. Je crois que l'UE pourrait travailler avec la Russie afin d'entamer le processus politique", a-t-elle déclaré.

    Le 30 septembre, l'Armée de l'air russe a entamé une opération militaire contre l'EI en Syrie sur décision du président russe Vladimir Poutine et à la demande du président syrien Bachar el-Assad. Les frappes aériennes russes ciblent les sites militaires, les centres de communication, les transports, ainsi que les stocks d'armes, de munitions et de combustible appartenant à l'EI.

    Le 7 octobre, des missiles russes ont également été tirés sur les sites de l'EI depuis des navires en mer Caspienne.

    Au total, les Forces aérospatiales russes ont effectué plus de 450 frappes contre les positions de l'EI en Syrie depuis le début de l'opération aérienne le 30 septembre dernier. Les navires de la Flottille russe de la Caspienne ont en outre tiré 26 missiles de croisière Kalibr.

    L'ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad a confirmé que les frappes ne visent pas les civils, mais les groupes terroristes. Selon le diplomate, l'aviation russe a déjà détruit plus de 40% de l'infrastructure de l'EI.

     

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    Syrie: Washington "envoie" des Cubains soutenir la Russie
    Syrie: Poutine s'impose face à Obama
    Syrie: l'Etat islamique bat en retraite
    Un chien se lance dans une bataille mortelle contre des loups pour sauver son ami – vidéo choc
    Tags:
    frappe aérienne, régime politique, terrorisme, guerre, conflit, crise, sommet, Union européenne (UE), Bachar el-Assad, Vladimir Poutine, Federica Mogherini, Moscou, Russie, Damas, Syrie, Bruxelles, Belgique, Proche-Orient, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik